La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 671,74
    +24,43 (+0,37 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 939,22
    +17,95 (+0,46 %)
     
  • Dow Jones

    33 818,03
    +36,55 (+0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0553
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 815,30
    +13,80 (+0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    16 281,00
    +127,30 (+0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,73
    -1,51 (-0,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,25
    +0,79 (+1,11 %)
     
  • DAX

    14 360,86
    +96,30 (+0,68 %)
     
  • FTSE 100

    7 475,15
    +2,98 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    11 124,76
    +42,75 (+0,39 %)
     
  • S&P 500

    3 973,55
    +10,04 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2318
    +0,0080 (+0,65 %)
     

Connaissez-vous la véritable histoire du Dodo, espèce éteinte la plus emblématique ?

Les dodos ont disparu de la planète depuis déjà quatre siècles. Que nous apprend leur histoire sur la 6e extinction de masse, au-delà des idées reçues ? Voici le troisième épisode du podcast Numerama écrit et porté par Marie Treibert.

Le dodo a totalement disparu de la surface de la Terre depuis le 17e siècle. Il était autrefois présent sur l’île Maurice, mais l’arrivée des Européens a signé sa perte. C’était l’un des prémices de la 6e extinction de masse — la disparition à grande échelle d’espèces en raison des activités humaines.

Dans ce nouvel épisode de notre podcast La 6e extinction, Marie Treibert vous raconte la véritable histoire du dodo. À retrouver sur toutes les plateformes d’écouteSpotify, Deezer, Apple Podcasts, ou directement via le player ci-dessous :

Pourquoi les dodos se sont-ils éteints ?

Depuis sa disparition, le dodo est entré dans l’imaginaire collectif comme symbole — aussi, car esthétiquement, il est représenté comme tout à fait attachant. D’où notre choix de titre pour cet épisode : Longue vie aux dodos est aussi le titre d’un ouvrage pour enfants, écrit en 1989 par Dick King-Smith. Le synopsis décrit ces animaux comme « maladroits et patauds », et vivant heureux sur l’île Maurice jusqu’à l’arrivée des humains.

Derrière cette imagerie,

[Lire la suite]