Marchés français ouverture 2 h 59 min
  • Dow Jones

    29 883,79
    +59,87 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    12 349,37
    -5,74 (-0,05 %)
     
  • Nikkei 225

    26 756,56
    -44,42 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,2121
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    26 682,16
    +149,58 (+0,56 %)
     
  • BTC-EUR

    15 727,03
    -24,16 (-0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    373,92
    +9,01 (+2,47 %)
     
  • S&P 500

    3 669,01
    +6,56 (+0,18 %)
     

Confinement : Anne Hidalgo plaide pour la réouverture des librairies

Source AFP
·1 min de lecture
La maire de Paris Anne Hidalgo, en avril 2020.
La maire de Paris Anne Hidalgo, en avril 2020.

La maire de Paris annonce ce dimanche une "initiative commune" avec d'autres villes pour permettre la réouverture de ces commerces.

La maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, s'empare du dossier des librairies fermées en raison du confinement. Dans une interview donnée au Journal du dimanche de ce 1er novembre, elle annonce une "initiative commune", avec d'autres villes, "pour autoriser la réouverture des librairies indépendantes". "La culture est essentielle, c'est une erreur de la sacrifier", explique la maire, qui "déplore que certains commerces de proximité, plus que jamais nécessaires pour maintenir le lien social et lutter contre les effets de l'isolement, aient été fermés, au moins dans un premier temps, comme les librairies ou les salons de coiffure".

Pétition adressée au président Macron, libraires qui se rebiffent, prix littéraires reportés, les initiatives se sont multipliées ces derniers jours pour soutenir les librairies, qui ne font pas partie de la liste des commerces dits "essentiels" autorisés par le gouvernement à rester ouverts durant le confinement. Elles peuvent toutefois effectuer des livraisons ou proposer le retrait de commandes, à la porte du magasin.

L'offensive des maires

Plusieurs maires de villes petites et moyennes (Perpignan, Brive, Beaune, Valence, Chalon-sur-Saône, Colmar etc.) ont pris des arrêtés autorisant l'ouverture des commerces non alimentaires, dont les librairies, sur leur commune, dénonçant l'"inégalité" de traitement face à la grande distribution et à la vente en ligne. Des associations d'élus comme l'Association des maires de France (AMF) ont [...]

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :