Publicité
La bourse ferme dans 38 min
  • CAC 40

    8 085,18
    -56,28 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 024,33
    -22,66 (-0,45 %)
     
  • Dow Jones

    39 863,44
    -9,55 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    -0,0020 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    2 391,10
    -34,80 (-1,43 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 554,33
    -403,85 (-0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 510,09
    -16,33 (-1,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,07
    -0,59 (-0,75 %)
     
  • DAX

    18 679,54
    -47,22 (-0,25 %)
     
  • FTSE 100

    8 350,34
    -66,11 (-0,79 %)
     
  • Nasdaq

    16 832,59
    -0,03 (-0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 319,14
    -2,27 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 617,10
    -329,83 (-0,85 %)
     
  • HANG SENG

    19 195,60
    -25,02 (-0,13 %)
     
  • GBP/USD

    1,2731
    +0,0019 (+0,15 %)
     

Colère des agriculteurs : les députés valident le projet de loi agricole du gouvernement

SOPA Images

Feu vert. Les députés ont approuvé samedi en commission le projet de loi agricole du gouvernement, en validant notamment les mesures de simplification des contentieux pour les projets de retenues d'eau et de nouveaux bâtiments d'élevage hors-sol. Après 35 heures de débats cette semaine, les élus réunis en commission des Affaires économiques ont approuvé en première lecture le texte de l'exécutif censé apporter des réponses au défi du renouvellement des générations à venir d'agriculteurs.

Après le vote, le ministre de l'Agriculture Marc Fesneau a appelé à «faire en sorte que le monde agricole retrouve du sens et comprenne ce qu'on veut de lui», et à lui «donner les moyens de passer le cap immense du renouvellement des générations». Les députés du camp présidentiel (Renaissance, MoDem, et Horizons) ont voté pour le projet de loi. Ceux de gauche (LFI, PS et Ecologiste) s'y sont opposés. La droite, le Rassemblement national et les indépendants de Liot se sont abstenus.

Si les débats ont été apaisés, l'opposition a longuement déploré un manque d'ambition du projet de loi. «De nombreux sujets sont absents : le revenu, le foncier et l'adaptation au changement climatique», a énuméré David Taupiac (Liot). Le projet de loi mêle des mesures sur la formation, les transmissions d'exploitation, ou encore l'«accélération des contentieux» en cas de recours contre des projets de stockage d'eau ou de construction de bâtiments d'élevage, en dépit d'alertes du Conseil d’État sur des «risques de constitutionnalité». (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Brad Pitt et Angelina Jolie n’ont pas fini de se déchirer pour la vente de Miraval
LGV Bordeaux-Espagne : des actions menées dans plus 700 communes pour protester contre le projet
Madonna : les chiffres fous de son concert géant à Rio
Ponts du mois de mai : les parents qui font rater l’école, peuvent-ils être sanctionnés ?
Transition énergique : comment le gouvernement compte atteindre la neutralité carbone d'ici 2050