Publicité
La bourse ferme dans 7 h 17 min
  • CAC 40

    7 936,72
    -29,96 (-0,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 862,97
    -9,60 (-0,20 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,43 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0838
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 043,70
    -5,70 (-0,28 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 322,89
    -271,09 (-0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,17
    -0,32 (-0,42 %)
     
  • DAX

    17 417,76
    -1,57 (-0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,39
    +0,11 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,78 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 233,71
    +135,01 (+0,35 %)
     
  • HANG SENG

    16 634,74
    -91,12 (-0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2672
    -0,0000 (-0,00 %)
     

La Cnil inflige une amende salée à Amazon pour «surveillance des salariés»

wolterke/Adobe Stock

Amende (très) salée pour le géant américain Amazon ! Amazon France Logistique a en effet été condamné mardi à une amende de 32 millions d'euros par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) «pour avoir mis en place un système de surveillance de l'activité et des performances des salariés excessivement intrusif», selon un communiqué de l'instance. Pour la Cnil, le recueil de données par des scanners qu'utilisent les employés des entrepôts pour traiter les colis constitue un «système de suivi de l'activité et des performances excessif». Ces scanners enregistrent les temps d'inactivité supérieurs à dix minutes ou le rythme de traitement des colis «à la seconde près», relève la Cnil.

Le gendarme français de la vie privée a sanctionné AFL sur les fondements du règlement général sur la protection des données (RGPD) et infligé une amende équivalente à environ 3% du chiffre d'affaires de l'entreprise française. Une sanction «quasiment sans précédent sur le pourcentage du chiffre d'affaires», a-t-elle souligné auprès de l'AFP, le maximum encouru étant de 4%. Trois indicateurs enregistrés par les scanners et transmis aux managers ont particulièrement ému l'organisme de contrôle.

Le «stow machine gun» qui note lorsqu'un article est scanné «trop rapidement», en moins de 1,25 seconde, et l'«idle time» qui signale une période d'inactivité d'un scanner pendant plus de dix minutes. Un autre indicateur mesure le temps écoulé «entre le moment où l'employé a badgé à l'entrée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Salaires : pouvez-vous vous attendre à être augmenté cette année ?
Overdose de normes : le texte qui pourrait inspirer la loi Pacte II pour simplifier la vie des petits patrons
Plus de meubles, plus de rangements et des baisses de prix : Ikea change de méthode à Paris
Atos : réunion de la dernière chance avec Kretinsky ? Les salariés et les élus «très inquiets»
CAC 40 : la Bourse de Paris portée par la Chine, qui va voler au secours des actions