Marchés français ouverture 6 h 29 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    26 479,55
    -92,32 (-0,35 %)
     
  • EUR/USD

    0,9595
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    20 012,29
    -230,17 (-1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    441,42
    -17,71 (-3,86 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

Les clients des fournisseurs alternatifs d’électricité migrent en masse chez EDF

PIXABAY

Alors que les prix de l'énergie flambent, conséquence de la guerre en Ukraine, les clients des fournisseurs alternatifs se retrouvent avec des factures d'électricité ou de gaz corsées. Face à cette situation, ces derniers migrent en masse vers l'opérateur public EDF qui propose des tarifs régulés, relate Le Parisien, ce samedi 3 septembre. Plusieurs d’entre eux racontent comment leur opérateur a fait grimper les prix de manière subite, les forçant à réagir.

C'est le cas d'une cliente de Cdiscount Énergie qui se démène pour souscrire au tarif régulé d’EDF depuis qu’elle a reçu un mail de son fournisseur actuel, lui annonçant une augmentation de plus de 50 % de sa facture d’électricité, soit 133 euros par mois, à compter du 1er octobre. Cette mère de famille du Nord-Pas-de-Calais n'est pas un cas isolé : comme elle, des milliers de clients de fournisseurs "alternatifs", de gaz et d’électricité, font face à des factures salées. Selon la simulation qu’elle a faite sur le site d’EDF, sa mensualité atteindrait 57 euros.

Même son de cloche pour cette habitante de la Mayenne, qui s'est vu notifier par Engie que sa facture d’électricité passera de 87 à 130 euros à la fin du mois. "Ça fait plus de 500 euros sur une seule année, c’est énorme", déplore-t-elle. Depuis qu’elle a reçu ce mail de son fournisseur d’énergie, elle est partie à la recherche de l’opérateur le moins cher. Mais elle s’est vite rendu compte "qu’il n’y a qu'EDF maintenant qui propose des tarifs abordables”.

Dans l'Aisne, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Amiens : le crématorium fermé depuis un an en attente de la livraison d’une pièce mécanique
Crise énergétique : le Gouvernement songe à généraliser le télétravail pour faire des économies
Le gouvernement allemand débloque un plan d'aides massif contre l'envolée des prix
Flambée des prix de l'énergie : les écoles britanniques se préparent à avoir froid
Inflation : le gouvernement va "maintenir un système de bouclier en 2023", affirme Gabriel Attal