La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 110,70
    -163,17 (-0,54 %)
     
  • Nasdaq

    11 140,52
    -8,12 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9813
    -0,0072 (-0,73 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 487,75
    -292,75 (-1,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    457,39
    -5,73 (-1,24 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -15,03 (-0,40 %)
     

“Clap de fin pour l’euro ? Gare à la crise de l'énergie !”

RomanR/Adobe Stock

Depuis le 1er janvier 2022, l’euro a perdu près de 13% de sa valeur face au dollar américain. C’est impressionnant. Et ce n’est certainement que le début. Au cours des premiers échanges européens cette semaine, la paire EUR/USD a enfoncé un nouveau point bas depuis vingt ans en chutant sous le seuil symbolique des 0,9900 (à 0,9880 exactement). Mi-juillet, lorsque l’euro s’était effondré sous la parité (point bas à 0,9952 le 14 juillet dernier), beaucoup d’entreprises et d’acteurs institutionnels (comme les banques et les fonds d’investissement) s’étaient repositionnés à la hausse sur la monnaie unique. Cela avait permis de porter l’EUR/USD au-dessus des 1,03 pour un temps.

Ça ne se reproduira pas cette fois-ci. Tous les acteurs du marché des changes sont unanimes sur le fait que l’EUR/USD est voué à chuter à court et à moyen termes. La seule différence, c’est la cible de prix qui est fixée. Chez Ibanfirst, nous estimons qu’une cassure prochaine de 0,98 ouvrira la porte à une accélération de la baisse en direction de 0,96 (c’est notre objectif pour la fin d’année). C’est également celui de beaucoup de banques d’investissement de premier plan.

La semaine dernière, l’euro avait rebondi de manière éphémère face au dollar américain (point haut à 1,0073) en raison de spéculations concernant une hausse massive des taux par la Banque Centrale Européenne (BCE) lors de sa réunion du 8 septembre prochain. Depuis le Symposium de Jackson Hole aux Etats-Unis fin août, les principaux membres (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Parts de marché : Lidl, Carrefour, Leclerc et Aldi en forte hausse en 2022
Où va la livre Sterling, après la victoire de Liz Truss ? Le conseil Bourse
Argent : faut-il s’intéresser à nouveau à cette star post- Covid-19 déchue ?
Intempéries : pour la seconde fois, l'assurance Axa refuse de rembourser ce chef d'entreprise
Voici les premières dosettes de café "zéro déchets"