Publicité
Marchés français ouverture 58 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 819,33
    +173,22 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0851
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 742,24
    +133,30 (+0,72 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 116,02
    -612,41 (-0,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 490,08
    +5,89 (+0,40 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Cinéma : les bébés en silicone plus vrais que nature de cette PME française font un carton

Cinéma : les bébés en silicone plus vrais que nature de cette PME française font un carton

Installée non loin des studios de tournage de la Plaine Saint-Denis, l’entreprise d’effets spéciaux Cinébébé détient dans ses locaux un bien étrange trésor : près d’une cinquantaine de bébés hyperréalistes allant du prématuré au nourrisson de 18 mois. De quoi susciter un véritable malaise à la vue de ces boîtes remplis de bambins inanimés et d’étagères où s’entassent des morceaux hétéroclites de bébés inachevés. Fondée en 2008, cette PME composée uniquement de femmes s’est spécialisée dans la confection de poupons plus vrais que nature destinés au cinéma, au théâtre, à la publicité ou encore aux clips. Car en France, la loi est très stricte concernant le travail des enfants et en particulier celui des nouveaux-nés. A moins de trois mois, il est totalement proscrit. Ensuite, jusqu’à trois ans, le temps de travail ne peut excéder une heure par jour, avec de nombreuses pauses. Leurs doublures en silicone sont donc indispensables, en particulier s’il y a des cascades à tourner.

Festival de Cannes : coût, fabrication, répercussion en salles... les petits secrets de la Palme d'or

Un savoir-faire français unique en Europe

Difficile dès lors de faire sans ces faux bébés. La preuve : l’an dernier, pas moins de 89 productions, comme «Une zone à défendre» ou encore «Sage-homme», ont fait appel à Cinébébé. Et «tout est faux», des bébés aux ventres des mamans, s’amuse Justine Ray Le Solliec, cogérante, avec Julie Barrère, de Cinébébé depuis 2018. Conçus avec des techniques d’effets spéciaux (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Naf Naf va-t-il être sauvé ? Trois offres de reprises sur la table
Système U : nouveau nom, part de marché… la coopérative affiche ses nouvelles ambitions
LVMH : gros changement de gouvernance, Sidney Toledano fait son retour
Business des parkings : la chasse aux espaces disponibles en sous-sols est ouverte
Siemens électrise les marchés avec la vente de sa filiale Innomotics pour une somme colossale