Publicité
Marchés français ouverture 38 min
  • Dow Jones

    38 239,98
    +253,58 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    15 451,31
    +169,30 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    37 552,16
    +113,55 (+0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0643
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    16 783,60
    +271,91 (+1,65 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 587,68
    +284,90 (+0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 403,53
    -11,23 (-0,79 %)
     
  • S&P 500

    5 010,60
    +43,37 (+0,87 %)
     

«Choc des savoirs» : Gabriel Attal confirme des groupes de niveau pour le français et les mathématiques

Krisztian Bocsi/Bloomberg/Getty Images

Ce sera «la règle». Au cours d'un long entretien accordé à l'AFP, le Premier ministre français a annoncé la mise en place de groupes de niveau une bonne partie de l'année avec la classe comme «exception» pour l'enseignement des mathématiques et du français en sixième et cinquième l'an prochain. Il y aura «trois groupes selon le niveau de difficulté des élèves, avec un objectif : qu'on puisse faire le point sur le niveau des élèves», a précisé Gabriel Attal, deux jours avant la publication des textes officiels de la réforme du «choc des savoirs» vendredi.

«Je pense que sur les trois quarts de l'année au moins, il faut que les élèves suivent leurs enseignements en français et en mathématiques dans les groupes de niveau. Donc la règle, c'est le groupe, et l'exception, très encadrée, c'est la classe», a ajouté le chef du gouvernement. La ministre de l'Éducation nationale Nicole Belloubet avait évoqué la semaine dernière une «certaine souplesse» dans la mise en place l'an prochain en 6e et 5e de ces groupes, qu'elle a préféré qualifier de «groupes de besoin».

La ministre a évoqué la possibilité de «rassembler les élèves en classe entière» à certains moments. Les syndicats enseignants s'étaient notamment félicités que la ministre n'utilise pas l'expression de «groupes de niveau», y voyant un infléchissement dans la mise en place de cette réforme. Mais Gabriel Attal, qui a été ministre de l'Education pendant six mois avant d'être nommé à Matignon début janvier, avait réaffirmé le lendemain (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Défense : que faisait cet ancien président américain mercredi dans le quartier d’affaires ?
SNCF : les contrôleurs prêts pour une nouvelle grève en mai ?
Emmanuel Macron reçoit un rapport sur l'IA générative : formation et emploi au cœur des propositions
Combien devront payer les salariés pour leur future formation ? Le grand lifting de Décathlon… Le Flash éco du jour
Trainline : explosion des réservations de billets de train pour l'été