Marchés français ouverture 4 h 41 min
  • Dow Jones

    32 717,60
    +323,35 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 926,24
    +210,16 (+1,79 %)
     
  • Nikkei 225

    27 662,34
    -221,44 (-0,79 %)
     
  • EUR/USD

    1,0833
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    20 161,25
    -31,15 (-0,15 %)
     
  • Bitcoin EUR

    26 245,52
    +1 030,29 (+4,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    618,37
    +17,39 (+2,89 %)
     
  • S&P 500

    4 027,81
    +56,54 (+1,42 %)
     

Le chef de l’ONU dénonce les taux de "prédateurs" appliqués aux pays pauvres

UNSPLASH

Le secrétaire général des Nations unies a dénoncé samedi les taux d'intérêts de "prédateurs" appliqués par les pays riches aux pays pauvres et l'explosion des prix de l'énergie, en ouverture du sommet des pays les moins avancés à Doha. Antonio Guterres a demandé aux pays riches une aide de quelque 500 milliards de dollars par an pour aider les pays les plus pauvres de la planète, "coincés dans des cercles vicieux qui rendent le développement difficile, sinon impossible".

Selon le secrétaire général de l'ONU, "le développement économique est difficile quand les pays manquent de ressources, croulent sous la dette et se battent toujours avec l'injustice historique d'une réponse inégale au Covid-19". Les pays les plus pauvres ont à multiples reprises dénoncé une distribution injuste des vaccins, concentrés en Europe et en Amérique du Nord.

"Combattre une catastrophe climatique que vous n'avez rien fait pour provoquer est impossible quand le coût du capital explose" et que l'aide financière est "une simple goutte dans un seau", a ajouté Antonio Guterres.

Les dirigeants et représentants de 33 pays d'Afrique, 12 pays d'Asie-Pacifique et d'Haïti se réunissent cinq décennies après la création par l'ONU de la catégorie des pays les moins avancés (PMA) dans le but d'apporter un soutien international particulier pour les membres les plus vulnérables et les plus défavorisés.

Un plan d'action en faveur de ces pays a été adopté lors de l'Assemblée générale de l'ONU l'année dernière. Toutefois, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le violent tacle de Robert Ménard à Jean-Luc Mélenchon
JO 2024 : les places jugées trop chères par un grand nombre de Français
Retraites : pour Olivier Dussopt, la réforme "ne fera pas de perdants"
Le Sénat vote l’extinction des régimes spéciaux
Salon de l'agriculture : les accès fermés en raison de la forte affluence