Marchés français ouverture 2 h 52 min
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    23 494,31
    -22,28 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1840
    -0,0028 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    11 090,32
    +37,30 (+0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    263,84
    +2,39 (+0,91 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     

Chômage partiel : les secteurs protégés indemnisés à 100 % jusqu'à fin décembre

Source AFP
·1 min de lecture
La ministre du Travail Élisabeth Borne a annoncé mercredi 30 septembre le maintien jusqu'à la fin de l'année du dispositif de chômage partiel à 100 % pour tous les secteurs protégés  (photo d'illustration).
La ministre du Travail Élisabeth Borne a annoncé mercredi 30 septembre le maintien jusqu'à la fin de l'année du dispositif de chômage partiel à 100 % pour tous les secteurs protégés (photo d'illustration).

L'hôtellerie-restauration ne sera pas le seul secteur qui pourra continuer à bénéficier de cette aide. Mercredi 30 septembre, la ministre du Travail Élisabeth Borne a annoncé le maintien jusqu'à la fin de l'année du dispositif de chômage partiel à 100 % pour tous les secteurs protégés. « On a pris la décision de maintenir l'activité partielle avec zéro reste à charge pour tous les secteurs protégés », comme la culture, l'événementiel ou le sport, a déclaré à l'Agence France-Presse la locataire de la rue de Grenelle, invoquant un souci de « lisibilité » après la décision en ce sens prise mardi pour l'hôtellerie-restauration.

Les secteurs protégés, les plus touchés par la crise, sont listés en annexe d'un décret de juin 2020 consacré à l'activité partielle. Ils auraient dû avoir un reste à charge de 15 % à compter du 1er novembre. « Nous sommes bien conscients que les mesures sanitaires qui sont indispensables peuvent mettre en difficulté certains secteurs » et « on se donne jusqu'à la fin de l'année », a expliqué Élisabeth Borne, ajoutant que cela permettra de « rediscuter avec eux des protocoles sanitaires et donc aussi des messages qu'on peut passer à leurs clients potentiels pour les rassurer ».

Un dispositif largement utilisé depuis près de six mois

La ministre a précisé que les entreprises qui signeraient un accord d'activité partielle de longue durée ? dispositif qui s'ajoute depuis fin juillet au chômage partiel classique ? « auront droit au taux le plu [...] Lire la suite