Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 433,20
    -130,60 (-0,34 %)
     
  • Nasdaq

    15 474,73
    -156,05 (-1,00 %)
     
  • Nikkei 225

    38 262,16
    -101,45 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0820
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    16 503,10
    +255,59 (+1,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 180,93
    -966,52 (-2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    4 954,80
    -20,71 (-0,42 %)
     

CGTN : Comment un programme de 20 ans a permis à Fuzhou d'améliorer considérablement sa croissance économique

PÉKIN, 22 janvier 2024 /PRNewswire/ -- Le port de Fuzhou, sur la côte sud-est de la Chine, est devenu l'une des principales plaques tournantes du transport de conteneurs. En 2022, il figurait parmi les 20 premiers ports du monde en termes de débit de marchandises.

L'activité du port en dit long sur la réussite de Fuzhou, capitale de la province de Fujian, au sud-est de la Chine, dans le développement de son économie maritime.

Connue sous le nom de « Fuzhou en mer », l'approche prospective du développement économique à partir de la mer est un élément important du programme de développement à long terme lancé par le président chinois Xi Jinping.

Ce dernier, alors chef du parti de Fuzhou, était chargé d'élaborer la vision stratégique du développement économique et social de la ville sur 20 ans, en planifiant les objectifs, les étapes, la structure et les priorités de son développement sur trois ans, huit ans et 20 ans, ce que l'on appelle la stratégie « 3820 ».

« Le développement d'une ville ne doit pas seulement prendre en compte les objectifs de développement à moyen et long terme de 10 ans et 20 ans, mais aussi les objectifs de développement à long terme de 30 ans, 50 ans, voire des centaines d'années », a souligné le président chinois.

Un projet pour l'avenir

Il y a plus de 30 ans, Fuzhou, entourée de montagnes et de rivières, avait une base industrielle faible, de faibles recettes fiscales et de mauvais moyens de transport.

Lorsque Xi Jinping a pris ses fonctions de secrétaire du parti en avril 1990, il réfléchissait toujours à une solution pour assurer le développement de la ville.

Il a passé plus de la moitié des deux années suivantes à mener des recherches sur le terrain au niveau local, avant de sentir et de saisir l'opportunité du dernier appel à la réforme et à l'ouverture de la Chine lors de la « tournée du sud » de Deng Xiaoping au début de l'année 1992.

Sous la direction de Xi Jinping, plus de 1 600 cadres ont mené des recherches et organisé des réunions de sollicitation d'opinions sur des sujets tels que l'agriculture et l'industrie. Plus de 25 000 opinions publiques ont été reçues en l'espace d'un demi-mois.

Après des dizaines de révisions, le programme du projet a été adopté en novembre 1992.

Selon ce programme, la ville devait s'efforcer de faire passer l'économie au niveau supérieur d'ici 1995, les principaux indicateurs devant être doublés par rapport aux niveaux de 1990.

D'ici l'an 2000, la ville s'efforcerait de faire en sorte que ses principaux indicateurs, tels que les niveaux urbains et ruraux par habitant, atteignent le niveau de développement des villes avancées nationales. Ensuite, vers 2010, Fuzhou devrait atteindre ou se rapprocher du niveau de développement moyen des pays ou régions d'Asie modérément développés.

« Divisé en trois étapes en termes d'indicateurs (comparaison avec nous-mêmes, comparaison avec les villes environnantes et comparaison avec les villes du même niveau de développement dans le monde), ce programme est tout à fait scientifique et systématique », a déclaré Yan Zheng, alors vice-président de l'académie des sciences sociales de Fujian, au China Media Group.

Miser sur ses atouts

Xi Jinping a présenté le programme avec une vision tournée vers l'avenir et a encouragé la construction du « triangle d'or économique de l'estuaire du Minjiang » et de « Fuzhou en mer » en tant qu'éléments importants du projet stratégique « 3820 ».

« Comment pouvons-nous gérer la mer alors que la terre n'est pas encore bien développée ? » Des doutes ont été soulevés à l'époque. Le président chinois a proposé « d'accorder autant d'importance aux zones maritimes qu'aux terres cultivées, et autant au développement marin qu'à la production alimentaire, afin de déployer les tentacules de l'accélération du développement économique de la terre à la mer ».

Par la suite, Fuzhou a lancé une stratégie de développement global axée sur les principales zones côtières et maritimes.

Les industries telles que le transport maritime et les industries portuaires ont connu un véritable essor, et les industries émergentes telles que la biomédecine marine et la fabrication d'équipements haut de gamme pour l'énergie éolienne en mer ont été vigoureusement encouragées.

« Le président nous a aidés à analyser les atouts de Fuzhou », a indiqué Zhao Ruqi, alors directeur du bureau de recherche politique du comité municipal du parti de Fuzhou, au CMG, ajoutant que la voie à suivre consistait à rechercher le développement à partir de la mer.

De 1992 à 1995, le PIB de Fuzhou a augmenté à un taux annuel moyen de 26,6 % et le premier objectif du projet stratégique a été atteint en trois ans.

En suivant le programme pour l'avenir, Fuzhou a atteint les objectifs sur huit ans et les objectifs sur 20 ans dans les délais prévus.

Aujourd'hui, Fuzhou est devenue une ville côtière dont l'économie maritime est l'une des plus actives de Chine. En 2022, la valeur totale de la production marine de Fuzhou a dépassé 330 milliards de yuans (environ 46 milliards de dollars).

Han Qingxiang, professeur à l'École du Parti du Comité central du Parti communiste chinois, a déclaré que l'importance de la stratégie « 3820 » dépassait largement le cadre de la ville.

« De la vision stratégique de Fuzhou sur 20 ans aux objectifs de la Chine pour 2035, et de "Fuzhou en mer" à "faire de la Chine un pays maritime fort", nous sommes constamment en train de mettre en œuvre et de réfléchir aux idées de planification à long terme, de gouvernance scientifique et de développement coordonné proposées par le projet stratégique "3820" », a ajouté Han Qingxiang.

https://news.cgtn.com/news/2024-01-21/How-a-20-year-plan-enabled-Fuzhou-to-leap-ahead-in-economic-growth-1qxFokstyHS/p.html

 

Cision
Cision

View original content:https://www.prnewswire.com/news-releases/cgtn--comment-un-programme-de-20-ans-a-permis-a-fuzhou-dameliorer-considerablement-sa-croissance-economique-302040698.html