La bourse ferme dans 8 h 25 min
  • CAC 40

    6 631,15
    +80,08 (+1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 122,43
    +46,49 (+1,14 %)
     
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1952
    +0,0017 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    1 779,30
    +2,60 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    28 709,32
    +903,38 (+3,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    825,53
    +38,91 (+4,95 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,28
    -0,02 (-0,03 %)
     
  • DAX

    15 589,23
    +132,84 (+0,86 %)
     
  • FTSE 100

    7 109,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 267,96
    +385,50 (+1,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,3913
    -0,0008 (-0,06 %)
     

Carrefour Banque : la très mauvaise surprise du défunt compte C-zam

·1 min de lecture
Cliente de Carrefour découvrant C-zam
Cliente de Carrefour découvrant C-zam

Le gendarme du secteur bancaire n’a pas fait de cadeau. Alors que Carrfour Banque souhaitait anonymiser la décision de l’ACPR, au risque de créer un « préjudice disproportionné », ce dernier en a décidé autrement. Ce vendredi Les Echos révèlent que le superviseur a dévoilé lundi un blâme et une amende salée de 1,5 million d'euros au regard d’une douzaine de griefs en matière de lutte anti-blanchiment, entre autres. Face à la gravité « des manquements, des éléments d'aggravation et d'atténuation », la décision sera maintenue dans le domaine public pendant cinq ans.

Au cœur du litige : le compte courant C-zam qui a rendu l’âme l’an dernier. « Aucun document justificatif des revenus ou du patrimoine n'était exigé lors de l'ouverture d'un compte C-zam pour les clients dont l'établissement considérait pourtant qu'ils présentaient un profil de risque élevé, notamment en raison de leur situation professionnelle », fustige l'autorité prudentielle. Résultat, 696 clients titulaires de comptes C-zam ont déclaré un revenu de plus de 10 000 euros par mois, « qui était incompatible avec la situation professionnelle indiquée » (étudiants, demandeurs d’emploi…).

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Épargne salariale : l'étonnante gestion de votre plan
- LCL en grande difficulté
- Prêt immobilier : emprunter, « ça va se compliquer »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles