La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 100,52
    -56,17 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    11 974,56
    -139,22 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0740
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    21 432,11
    -383,11 (-1,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    530,51
    -6,38 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 136,13
    -27,87 (-0,67 %)
     

CAF : adresse, revenus… Les données personnelles de 10.000 personnes ont fuité sur Internet

Ngampol/Adobe Stock

C'est un malentendu aux lourdes conséquences. La CAF (Caisse d’allocations familiales) de Gironde a partagé avec un prestataire de services chargé de former ses agents un certain nombre de données personnelles de 10.204 allocataires, sous forme d'un fichier .zip. Problème : ce dernier, persuadé qu'il s'agissait de données fictives destinées à être utilisées pour la formation, les a mises en ligne, rapporte la cellule d'investigation de Radio France, ce jeudi 5 janvier.

Résultat, des informations comme les dates de naissance, la composition du foyer, les adresses, les revenus et les montants reçus de la CAF de ces allocataires – soit près de 181 données pour chaque personne – se sont trouvées sur Internet en libre accès, de quoi provoquer la stupeur et la colère des principaux intéressés, expliquent nos confrères. Car même si les noms et prénoms avaient été retirés du fichier avant la communication de ces données, il était facile de retrouver l'identité des allocataires en passant par l'annuaire inversé.

Que s'est-il passé ? Le prestataire, persuadé qu'il s'agissait de données créées de toute pièce, a mis en ligne en mars 2021 le fichier .zip sur une des pages de la CAF. Les données ont été utilisées lors de cas pratiques pendant la formation en ligne. Le prestataire a ensuite oublié de supprimer le fichier : il n'a retiré ce dernier qu'après que Radio France l’a contacté, soit… 18 mois plus tard.

Pour le service presse de la CAF, interrogé par nos confrères, le prestataire n'aurait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Scène de panique chez des passagers d'un vol Ryanair enfermés dans un couloir d'embarquement
Quels sont les atouts du char français AMX-10 RC envoyé en Ukraine ?
Le maire de Pantin justifie le changement de nom polémique de la ville
Réforme des retraites : Olivier Dussopt s’opposait à un recul de l’âge de départ lorsqu’il était au PS
Santé : vers une nouvelle grève des laboratoires de biologie médicale ?