La bourse ferme dans 5 h 4 min
  • CAC 40

    5 981,06
    +186,91 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 452,02
    +109,85 (+3,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9898
    +0,0071 (+0,72 %)
     
  • Gold future

    1 717,00
    +15,00 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    20 161,14
    +655,50 (+3,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,45
    +18,09 (+4,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,37
    +0,74 (+0,88 %)
     
  • DAX

    12 580,85
    +371,37 (+3,04 %)
     
  • FTSE 100

    7 029,23
    +120,47 (+1,74 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1360
    +0,0040 (+0,35 %)
     

Un café particulièrement amer n’est pas forcément plus fort

L’amertume prononcée d’un café ne signifie pas nécessairement qu’il est plus fort. La méthode de préparation influence certes ce qui se trouve dans la tasse. Mais, la force de cette boisson ne se résume pas à la caféine, explique la maîtresse de conférences Emma Beckett dans The Conversation.

Le café – un grain aux multiples possibilités. Le mode d’infusion constitue un choix important : espresso, filtre, piston, percolateur, préparation instantanée, etc. Chaque technique nécessite un équipement, une durée, une température, une pression et une mouture de café, ainsi que des besoins en eau qui lui sont propres.

Notre préférence quant à la méthode d’infusion peut provenir de notre culture, de notre société ou de considérations plus pratiques.

Mais dans quelle mesure ces facteurs influencent-ils réellement le contenu de votre tasse ?

Quelle infusion produit le café le plus fort ?

Ça dépend. Si nous nous intéressons à la concentration de caféine, sur une base de milligramme par millilitre (mg/ml), la méthode espresso produit généralement la concentration la plus élevée, pouvant atteindre 4,2 mg/ml. C’est approximativement trois fois plus que d’autres techniques, comme celle de la cafetière italienne (un type de percolateur à ébullition) et l’infusion à froid, avec à peu près 1,25 mg/ml. La cafetière à filtre et la cafetière à piston (y compris le procédé AeroPress) fournissent environ la moitié de cette concentration.

Plusieurs raisons expliquent l’extraction maximale de caféine par la méthode espresso.

[Lire la suite]