La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 927,07
    -346,80 (-1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,33 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0083 (-0,84 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 443,29
    -264,40 (-1,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    455,66
    -7,47 (-1,61 %)
     
  • S&P 500

    3 744,50
    -38,78 (-1,03 %)
     

Le CAC 40 rouge vif, la Fed droite dans ses bottes

Adobe Stock

La Bourse de Paris a terminé en nette baisse de 1,87% jeudi 22 septembre, encaissant difficilement la détermination de la banque centrale américaine à relever son principal taux directeurs fortement et plus durablement qu'attendu. L'indice vedette CAC 40 a reculé de 112,83 points à 5.918,50 points, au lendemain d'une tentative de rebond (+0,87%). La cote parisienne a ouvert en nette baisse avant de remonter au fil de la journée. Mais le réveil des marchés américains l'a fait replonger. En dix jours, elle est passée de plus de 6.300 points à un niveau qui la rapproche de son plancher de l'année (5.795 points le 5 juillet).

La Réserve fédérale a relevé mercredi son principal taux de 0,75 point de pourcentage, pour le porter à une fourchette allant de 3% à 3,25%. Ils étaient juste au-dessus de 0% en début d'année. Surtout, le message porté par le président de l'institution Jerome Powell a été que les taux allaient monter "plus haut" et y rester "plus longtemps" que les anticipations des marchés jusqu'à présent, relève Benjamin Melman, directeur de l'investissement d'Edmond de Rothschild AM.

Certains investisseurs "envisageaient encore des baisses de taux au cours de l'année 2023" alors que les prévisions des membres de la Fed visent désormais un taux autour de 4,5% pour la fin de l'année actuelle et pour 2023, appuie-t-il. Sur le marché de la dette, le taux d'intérêt de la France pour l’emprunt 10 ans est monté à un nouveau plus haut depuis 2014, s'établissant à 2,52% après avoir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : la Bourse s'inquiète de l'envolée des taux et des élections en Italie
737 MAX : accusé de tromperie envers ses investisseurs, Boeing passe de nouveau à la caisse
Renault propose des primes de plus de 1.000 euros à ses employés
Le patron de JP Morgan qualifie les cryptos de "systèmes de Ponzi"
Change : le yen bondit, “le Japon ouvre les hostilités face au dollar fort”