Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 934,39
    -38,02 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 956,43
    -78,87 (-0,49 %)
     
  • Nikkei 225

    39 208,03
    -31,49 (-0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0840
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    16 536,85
    -253,95 (-1,51 %)
     
  • Bitcoin EUR

    55 597,38
    +3 046,84 (+5,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 069,54
    -8,64 (-0,17 %)
     

CAC 40 : refroidie par la Fed, la Bourse est sur ses gardes

Wikimedia Commons

Petite forme pour la Bourse de Paris. Le CAC 40 est attendu en baisse de 0,2% à l'ouverture de la séance. Lundi, la cote parisienne a légèrement reculé de 0,18%, et par la suite à New York, les principaux indices ont cédé entre 0,11% et 0,84%. Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt des Bons du Trésor à dix ans ont repris du terrain, après avoir nettement reculé vendredi, finissant à 4,25%. Pour Michael Hewson, analyste de CMC Markets, cette remontée des rendements est liée au fait «que les baisses observées ces derniers jours ont pu être un peu trop rapides, compte tenu des commentaires de Powell vendredi dernier». Le président de la Réserve fédérale (Fed) américaine avait en effet estimé qu'il est «prématuré» de «spéculer» sur d'éventuelles baisses des taux directeurs. John Plassard, spécialiste de l'investissement de Mirabaud, estime aussi que le marché américain était survalorisé et «historiquement cela se traduisait par une prise de profits».

Les investisseurs ont désormais en ligne de mire le rapport mensuel sur l'emploi américain de vendredi et la réunion de la Fed des 12 et 13 décembre, à l'issue de laquelle les déclarations du président Jerome Powell seront scrutées à la recherche d'indications sur d'éventuelles baisses des taux d'intérêt directeurs. Compte tenu des signes de plus en plus manifestes d'un ralentissement économique aux États-Unis et d'une décélération continue de l'inflation, les opérateurs de marchés tablent de plus en plus sur un premier abaissement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Casino : les raisons de la colère des salariés
Stellantis : la Fiat Panda électrique sera fabriquée en Serbie, l’Italie en colère
Le fonds d'Abu Dhabi met la main sur Promovacances-Fram
Spotify va réduire d'«environ 17%» ses effectifs
Après avoir laissé des centaines de clients sur le carreau, Made.com fait un retour inattendu