Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,19 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0879
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +2,40 (+0,10 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 990,90
    -644,87 (-1,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 352,36
    -21,48 (-1,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    -0,06 (-0,07 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,38 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,33 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,92 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,11 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2695
    +0,0024 (+0,19 %)
     

CAC 40 : la Bourse de Paris dans le vert, les Etats-Unis en ligne de mire

Wikimedia Commons

Après une fin de semaine stable, la Bourse de Paris ouvre sous les meilleurs auspices. Le CAC 40 est attendu en hausse de 0,55% à l'ouverture de la séance de la Bourse. La semaine dernière, la cote parisienne a grappillé 0,14%, après deux semaines de repli. «La semaine commence par une remontée des actions à la suite d'un week-end calme sur la scène géopolitique», note Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank. La précédente avait été marquée par les tensions entre l'Iran et Israël qui, sur les marchés, a entraîné une hausse des prix du pétrole.

Cette semaine, les investisseurs se tourneront vers «les États-Unis qui dévoileront la première estimation du PIB du premier trimestre jeudi et l'indice des prix PCE de base vendredi», poursuit l'analyste. Selon les estimation du marché, «l'économie américaine devrait avoir progressé de 2,5% au premier trimestre et l'indice PCE de base devrait rester stable sur une base mensuelle et baisser sur une base annuelle», détaille encore Ipek Ozkardeskaya.

Alors que la banque centrale américaine (Fed) tiendra sa prochaine réunion de politique monétaire du 30 avril au 1er mai, le marché sera attentif aux données publiées, l'institution américaine ayant indiquée être dépendante des données macroéconomique pour définir la trajectoire de sa politique monétaire. Après plusieurs publications démontrant la résilience de l'économie américaine, les espoirs du marché de voir la Fed procéder à une première baisse de ses taux directeurs dès le mois de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le groupe Bernard Loiseau à la conquête du Japon : quand la gastronomie française s’exporte
TotalEnergies (Total) pousse ses pions dans le GNL à Oman, Technip en profite
Roger Federer : ses baskets On Running sont en train de faire de l’ombre aux géants du secteur
GTT dopé par une demande de GNL (gaz naturel liquéfié) «très forte», nouveau DG
Alstom : bouffée d’oxygène avec la vente d’actifs dans la signalisation