Marchés français ouverture 1 h 41 min
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • Nikkei 225

    26 442,67
    -711,16 (-2,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9631
    -0,0057 (-0,59 %)
     
  • HANG SENG

    17 890,82
    -42,45 (-0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    19 519,43
    -379,51 (-1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    431,00
    -13,54 (-3,05 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     

« C’est marrant, mais ça ne sert à rien » : après la hype, BeReal se vide de ses utilisateurs

Nouveau réseau social, qui a connu un fort engouement ces derniers mois, BeReal tombe progressivement en désuétude. Mode terminée, utilisateurs lassés, peu d’utilité : le réseau social peut-il survivre ?

Pendant quelques mois, à des heures aléatoires, une notification en particulier a attiré l’attention de nombreuses personnes : « time to BeReal ». À partir de ce moment-là, les utilisateurs de l’app n’avaient que deux minutes pour prendre deux photos : un selfie et un cliché de ce qu’il y avait en face. Les photos étaient alors publiées immédiatement, sans retouche. Elles étaient parfois laides, souvent floues. C’était exactement le but visé.

Décrit comme un « anti-Instagram » grâce à son concept d’instantanéité, BeReal a fait un carton au printemps 2022. Téléchargée plusieurs millions de fois et devenue une source de mèmes en tout genre, BeReal était le phénomène réseau social de l’année — au point où TikTok a lancé le 15 septembre TikTok Now, son clone de l’app. Pourtant, BeReal se vide déjà d’une partie de ses utilisateurs.

Bereal
Bereal

« Ça n’apporte pas grand-chose »

Au début, Clémence était plutôt séduite par l’idée de BeReal. « Je trouvais ça sympa de remettre de l’authenticité dans une app », explique-t-elle. « Ça a un côté hyper sympa et sincère, que j’ai adoré dans un premier temps ».

[Lire la suite]