La bourse ferme dans 4 h 1 min
  • CAC 40

    5 891,80
    +96,84 (+1,67 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 414,76
    +54,93 (+1,63 %)
     
  • Dow Jones

    30 967,82
    -129,44 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0197
    -0,0073 (-0,71 %)
     
  • Gold future

    1 760,80
    -3,10 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    19 682,61
    +142,85 (+0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,82
    -5,20 (-1,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    100,10
    +0,60 (+0,60 %)
     
  • DAX

    12 588,00
    +186,80 (+1,51 %)
     
  • FTSE 100

    7 151,64
    +126,17 (+1,80 %)
     
  • Nasdaq

    11 322,24
    +194,39 (+1,75 %)
     
  • S&P 500

    3 831,39
    +6,06 (+0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 107,65
    -315,82 (-1,20 %)
     
  • HANG SENG

    21 586,66
    -266,41 (-1,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,1907
    -0,0045 (-0,38 %)
     

Bourse : les taux d’intérêt de l’Italie, une bombe à retardement pour la zone euro ?

Les taux d’intérêt à long terme ont décollé ces derniers mois, en zone euro. Un phénomène qui inquiète certains professionnels des marchés financiers, surtout pour des pays d’Europe du sud relativement endettés, comme l’Italie, en proie à d’importants défis structurels (faible dynamique démographique, prédominance de petites entreprises à faible productivité, fortes disparités économiques régionales, industrie vulnérable à la crise des chaînes d’approvisionnement…).

Alors que le taux de l’obligation à 10 ans de l’Allemagne s’est hissé à 1,34%, au plus haut depuis 2014, celui de l’Italie s’est vu de son côté propulsé à 3,46%. “L’écart de taux d’intérêt entre les deux pays (spread) s’est ainsi élargi, à près de 2,12 points de pourcentage”, relève Alexandre Baradez, responsable de la recherche marchés chez IG France. La BCE devrait, à l’occasion de sa réunion de jeudi, être tiraillée entre sa volonté de réprimer l’inflation et les préoccupations liées à ce phénomène d’écartement des taux d’intérêt entre l’Italie et l’Allemagne. “Un exercice délicat”, juge l’expert.

Si l’économie italienne est une des principales bénéficiaires des mesures de relance de l’Union européenne et pourrait profiter des réformes du Premier ministre Mario Draghi (l’ancien patron de la BCE), l’ampleur de la dette publique (153% du PIB attendu cette année, selon Coface, contre 135% avant la crise du Covid-19) et le ralentissement de la croissance économique inquiètent. Selon l'Institut national des statistiques (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chiffre d'affaires, utilisateurs... Spotify vise haut pour les années à venir
Crypto : accusé de blanchiment d'argent, Binance se défend
Leclerc et Carrefour gagnent des parts de marché, Super U et Lidl reculent
Twitter accepte de fournir les données sur les faux comptes à Elon Musk
Vueling prend une nouvelle disposition sur ses vols en faveur "de l’économie circulaire"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles