La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 100,40
    -185,01 (-1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Bourse : les jeunes actionnaires optimistes malgré la crise

lingots d'or
lingots d'or

Traditionnellement, l'irruption d'une nouvelle crise entraînait chez les actionnaires individuels un réflexe : celui de se débarrasser de leurs titres. Résultat : les boursicoteurs français avaient tendance à vendre quand les cours baissaient et à acheter quand ils remontaient.

Ce réflexe contracyclique, vecteur de pertes financières et donc de désillusion vis-à-vis de ce type de placements, semble moins prégnant qu'auparavant. Un sondage publié par Fortuneo indique que, malgré l'inflation, la guerre en Ukraine et la crise de l'énergie, 81% des investisseurs individuels considèrent toujours la bourse comme un placement intéressant sur le moyen et long terme.

« Lors des précédentes crises comme en 2008, la France perdait des actionnaires individuels. Lors de la crise sanitaire en 2020, c'est l'inverse qui s'est produit. (...) Nous l'avons constaté chez Fortuneo : le nombre de nos clients bourse a bondi de 70% depuis janvier 2020. Ce sondage révèle que malgré le contexte et l'inflation, l'investissement en bourse séduit toujours », note Grégory Guermonprez, le directeur de la banque en ligne.

Un optimisme porté par les jeunes investisseurs

Cette évolution de la culture financière est portée par la jeune génération. Les moins de 35 ans sont, en effet, les plus optimistes : la moitié d'entre eux compte toujours sur la bourse pour leur permettre de faire fructifier leur capital, et un tiers y voit le moyen d'obtenir une rentabilité supérieure à l'inflation.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Exclusif. Crédit Mutuel, CIC, Crédit Agricole, Nickel... Le classement des meilleures banques
- Supermarché : voici 5 produits courants qui deviennent un véritable luxe
- Prime Macron : combien vous a rapporté l'avantage fiscal ?