Publicité
La bourse ferme dans 1 h 50 min
  • CAC 40

    7 942,80
    -13,61 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 904,13
    -8,79 (-0,18 %)
     
  • Dow Jones

    38 810,44
    -179,39 (-0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,0848
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • Gold future

    2 139,10
    +12,80 (+0,60 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 451,51
    +1 569,18 (+2,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,24
    -0,50 (-0,64 %)
     
  • DAX

    17 716,22
    +0,05 (+0,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 637,70
    -2,63 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    16 060,88
    -146,63 (-0,90 %)
     
  • S&P 500

    5 106,87
    -24,08 (-0,47 %)
     
  • Nikkei 225

    40 097,63
    -11,60 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    16 162,64
    -433,33 (-2,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,2696
    +0,0003 (+0,02 %)
     

Bourse : CAC 40, Stellantis, Orange, Crédit agricole, M6… au programme de Momentum cette semaine

Wikimedia

Le CAC 40 a signé une semaine sans éclat, en reculant de 0,55% d’un vendredi à l’autre, la Bourse de Paris pâtissant de prises de bénéfices (après l’envolée des dernières séances de janvier) et du reflux des espoirs d’un abaissement dès mars des taux directeurs de la Fed. En effet, la banque centrale des Etats-Unis a «clairement indiqué qu’une baisse de ses taux directeurs en mars était très peu probable», relève LBP AM, le pôle de gestion d’actifs de La Banque Postale.

Un scénario d’autant moins probable que la publication, hier (vendredi), du rapport sur l’emploi aux Etats-Unis traduit un marché du travail encore très résistant. Les créations d’emplois en janvier ont été deux fois plus importantes que prévu, tandis que la hausse des salaires (+0,6%) a été deux fois plus rapide que le rythme attendu (+0,3%) en moyenne par les économistes. «Les gains salariaux demeurent considérables : un bon signal pour la consommation, beaucoup moins pour l'inflation», résume ABN Amro IS, qui rappelle à cet égard que la Fed avait averti qu'elle ne serait pas à l'aise avec une augmentation de 4,5% (sur un an) des salaires. Une baisse des taux directeurs de la Fed en mars n'est plus du tout à l'ordre du jour, aux yeux de la banque néerlandaise.

Alors que l’économie américaine a surpris positivement depuis l’été dernier, elle reste largement dopée par un soutien budgétaire massif (le déficit public des Etats-Unis est abyssal). Un soutien qui devrait rester important, d’autant que la chambre des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : la Bourse surprend positivement, pourquoi ? Le rally peut-il continuer ?
Passe Navigo : nouveaux remboursements en vue pour les usagers de certaines lignes
Apple sur le fil du rasoir en Bourse, le fabricant de l’iPhone inquiète
Auchan : coup de théâtre, un ancien de Système U est nommé directeur général
Cette entreprise de pompes funèbres vendait des cadavres à 1 200 euros l’unité… à des universités de médecine