Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 710,70
    +216,00 (+0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 372,08
    -1,77 (-0,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Bourse : CAC 40, LVMH, Carrefour, Axa, Stellantis, Thales, or… au programme de Momentum

Audras Eric/Getty Images

La Bourse de Paris a à nouveau le vent en poupe, dans le sillage de Wall Street. Le CAC 40 a signé une très belle semaine (de 5 séances de Bourse, comme d’habitude, en dépit de deux jours fériés), toujours porté par de nouveaux espoirs de baisses de taux directeurs de la Réserve fédérale (la Fed, banque centrale des Etats-Unis), qui pèsent sur les taux à long terme (un phénomène favorisant des arbitrages au détriment des obligations d’Etat et en faveur des actions, placement alternatif de référence).

Il faut dire que l’économie américaine perd peu à peu de sa superbe, à l’instar de la publication récente aux Etats-Unis d’un indice des directeurs d’achats (indicateur avancé sur la trajectoire de la croissance économique) en berne dans le secteur des services ainsi que du plongeon de la confiance des ménages (mesurée par l’indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan), ressortie très inférieure aux attentes hier, à 67,4 en mai contre 77,2 en avril (et alors que les économistes tablaient en moyenne sur 76).

Le net repli des créations d’emplois (non agricoles), le rebond cette semaine des inscriptions hebdomadaires au chômage à 231 000 (au plus haut depuis août 2023), la chute du nombre d’emplois disponibles (tombés au plus bas depuis février 2021), la remontée du taux de chômage à 3,9% en avril (après 3,8% en mars et contre 3,4% en avril 2023, un an plus tôt) et le tassement à 3,9% des hausses de salaires (la plus faible hausse depuis juin 2021, après un pic de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crédit agricole signe un parcours explosif en Bourse, stop ou encore ?
Sanofi abandonne son vaccin anti-Covid pour s'allier à Novavax : les détails de cet accord
Alstom : vers une probable augmentation de son capital pour se désendetter
Assurances : demande de liquidation judiciaire pour quatre sociétés d'Indexia Group
CAC 40 : toujours dans le vert, la Bourse de Paris se rapproche de ses records