Publicité
Marchés français ouverture 3 h 30 min
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,00 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • Nikkei 225

    37 334,97
    +266,62 (+0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,0666
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    16 513,75
    +289,61 (+1,79 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 143,64
    -139,96 (-0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 404,18
    +91,56 (+6,98 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     

Bourse : CAC 40, BNP Paribas, Airbus, Alstom, Carrefour… au programme de Momentum

Audras Eric/Getty Images

CAC 40, Nasdaq, Dow Jones… Les marchés actions sont restés soutenus cette semaine, notamment aux Etats-Unis, dopés par les propos de la Fed (banque centrale américaine), qui a confirmé les perspectives de baisse des taux directeurs pour cette année. Le Dow Jones, le Nasdaq et le S&P 500 ont inscrit un nouveau record historique. L’or également. En effet, comme le métal précieux ne verse pas de revenu, il bénéficie d’arbitrages favorables en cas de baisse des taux réels (les taux à long terme des obligations d’Etat - placement alternatif de référence - diminués des anticipations d’inflation à moyen terme), qui dépendent en partie du niveau des taux directeurs de la Fed.

La Fed a campé sur ses positions sur les perspectives de taux directeurs. Elle n’a pas modifié son discours malgré des surprises fortes à la hausse sur l’inflation et l’emploi depuis fin 2023, relève LBP AM (pôle de gestion d’actifs de La Banque Postale Asset Management). Alors que l’inflation américaine est de 3,2% sur un an, la Fed continue à juger crédible la perspective d’un retour à sa cible de 2% à moyen terme, même si la trajectoire baissière attendue pour l’inflation ne se fera pas forcément en ligne droite.

Selon la Fed, l’accélération de l’inflation constatée en janvier et février n’est qu’une simple «secousse», qui ne remet pas en question le scénario d’une désinflation. La plupart des membres de la banque centrale s’attendent à trois baisses de taux directeurs pour l’ensemble de l’année 2024. Un scénario (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pétrole : «il faudra de bonnes nouvelles sur Chine et les taux, pour que la hausse continue»
Atos : les méthodes de David Layani pour réussir son raid sur le géant informatique
«On fonçait droit dans le mur» : Daniel a perdu son entreprise… et plus de 500 000 euros
Taux : «la Fed n’est ni plus ni moins confiante sur le reflux de l’inflation»
Qu’est-ce que le Lenmeldy, le médicament le plus cher du monde à 4,25 millions de dollars l’injection ?