La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 986,11
    -106,85 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 186,71
    +370,39 (+3,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 402,05
    +55,17 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0911
    -0,0083 (-0,75 %)
     
  • HANG SENG

    21 958,36
    -113,82 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    21 914,66
    +684,66 (+3,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    545,81
    +0,49 (+0,09 %)
     
  • S&P 500

    4 179,22
    +60,01 (+1,46 %)
     

La Bourse à la merci du risque de récession selon les banques, mais le cuivre et l’or rassurent

mikroman6/Getty Images

La récession est-elle vraiment inévitable cette année ? En 2022, des scénarios particulièrement noirs circulaient sur les perspectives économiques pour 2023, sur fond de tensions marquées sur l’énergie (qui plombaient la croissance européenne et étranglaient le pouvoir d’achat des ménages en dopant l’inflation), mais les craintes sur la croissance se sont depuis quelque peu atténuées (même si elles n’ont pas disparu), suite à la forte chute des cours du gaz et à la publication de statistiques économiques supérieures aux attentes. La BCE elle-même a relevé dernièrement que les perspectives pour l’économie européenne ressortaient bien moins noires que prévu.

Pour autant, de nombreuses banques mettent en garde les investisseurs en actions contre tout optimisme excessif. La Banque Postale Asset Management (LBPAM, groupe Banque Postale) juge ainsi que le marché “s’est un peu emballé en ne voulant voir que les bonnes nouvelles” et en faisant le pari hâtif du scénario économique “plutôt optimiste d’un éventuel atterrissage très en douceur des économies des deux côtés de l’Atlantique”. De son côté, BNP Paribas ironise, en jugeant que le scénario d’un “atterrissage en douceur de l’économie” pourrait finir par être jeté aux oubliettes comme l’a été, il y a quelques trimestres, le scénario d’une inflation “seulement transitoire” (sur lequel ont longtemps parié la Fed et la BCE).

Selon la banque de la rue d’Antin, la Bourse serait vulnérable à un ralentissement plus marqué (et donc décevant) (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La référence du vitrage pour véhicules lourds
STMicroelectronics : un bénéfice net doublé à 4 milliards de dollars en 2022
Permis de conduire : un outil en ligne pour bien choisir son auto-école
CAC 40 : la Bourse rassurée par Tesla, LVMH et l'économie des Etats-Unis en ligne de mire
Force tranquille du second oeuvre