Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 707,06
    +220,66 (+0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 372,32
    -1,52 (-0,11 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Booking est à son tour soumis à des règles de concurrence plus strictes

Jas Rolyn - Unsplash

La Commission européenne a annoncé lundi que la plateforme néerlandaise de réservation d'hôtels Booking était désormais soumise aux nouvelles règles de concurrence plus strictes imposées dans l'UE à une poignée de géants de la «tech». Le règlement sur les marchés numériques (DMA) vise à surveiller et endiguer les abus de position dominante pour mieux protéger l'émergence et la croissance de start-up en Europe et améliorer le choix offert aux utilisateurs. Il s'applique déjà depuis début mars à certains services de cinq mastodontes américains — Alphabet, Amazon, Apple, Meta, Microsoft — et au réseau social TikTok, propriété du groupe chinois ByteDance.

Le règlement impose à ces entreprises une série de contraintes pour empêcher les pratiques déloyales qui risquent d'évincer ou brider la concurrence. «Booking est un acteur important dans l'écosystème touristique européen, nous allons nous assurer qu'il respectera complètement ses obligations», a déclaré le commissaire européen au Numérique, Thierry Breton. Booking dispose désormais d'un délai de six mois pour se mettre en conformité avec toutes les dispositions légales. «Nous examinons actuellement cette décision de désignation, et nous continuerons à travailler de manière constructive avec la Commission pour l'implémentation des solutions de mise en conformité», a réagi l'entreprise dans un bref communiqué.

La Commission a par ailleurs annoncé qu'elle ouvrait une enquête pour savoir si le DMA devait s'appliquer aussi au réseau (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ryanair ferme sa base à Bordeaux : 3 avions déplacés, 40 lignes supprimées dès novembre
Casino : découvrez quels magasins deviennent des Intermarché, avec une sacrée baisse de prix
TotalEnergies : Macron très remonté contre l’idée d’une cotation en Bourse principale à New York
Electricité : Enedis épinglé pour des facturations illégales auprès de ses clients
Veolia : gros contrat aux Émirats arabes unis pour une usine de dessalement d'eau de mer