La bourse ferme dans 6 h 52 min
  • CAC 40

    6 640,22
    -7,09 (-0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 920,73
    -0,54 (-0,01 %)
     
  • Dow Jones

    33 781,48
    +183,56 (+0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0552
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 803,30
    +1,80 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    16 322,65
    +252,60 (+1,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    406,00
    +11,31 (+2,86 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,59
    +0,13 (+0,18 %)
     
  • DAX

    14 283,52
    +18,96 (+0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 471,69
    -0,48 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 082,00
    +123,45 (+1,13 %)
     
  • S&P 500

    3 963,51
    +29,59 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2245
    +0,0007 (+0,06 %)
     

Boeing préconise le ruban adhésif pour remédier à des problèmes de peinture sur son 787 Dreamliner

Pixabay

Face à un problème qui se multiplie, Boeing a décidé d’agir d’une manière pour le moins insolite. Le constructeur américain constate en effet que de plus en plus de 787 Dreamliner connaissent des écaillements de peinture au niveau des ailes et des stabilisateurs horizontaux, rapporte BFM TV. Des dégradations qui seraient causées par une exposition prolongée aux rayons ultraviolets. En attendant de trouver une solution pour y remédier à long terme, le constructeur américain souhaite provisoirement appliquer du ruban adhésif sur les zones de l’appareil concernées.

Pour obtenir l’autorisation d’apposer des pansements sur les 787 Dreamliner, Boeing s’est adressé au régulateur de l’aviation américaine, la FAA (Federal Aviation Administration). Le constructeur propose également une autre solution : mettre une couche de peinture noire sur les ailes afin de bloquer certains rayons ultraviolets. Dans sa demande, Boeing indique que des rubans adhésifs n’auraient "aucun effet sur la sécurité de l’avion" mais reconnaît toutefois que "le public pourrait ne pas être rassuré en voyant du ruban adhésif sur les surfaces des ailes". De son côté, le régulateur n’a pas encore rendu son verdict mais a affirmé qu’il examinerait la demande de Boeing "avec attention".

L’écaillement de peinture sur les 787 Dreamliner n’est pas un cas isolé dans le domaine de l’aviation et rappelle les tensions entre Qatar Airways et Airbus, qui font en ce moment l’objet d’un procès. Tout est parti de défauts de peinture (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Energies renouvelables : Voltalia lance une stratégique augmentation de capital
CAC 40 : grosse inquiétude sur fond d'escalade du conflit en Ukraine
La marque Tom Ford vendue à Estée Lauder
Électricité : le régulateur appelle les entreprises à rapidement signer leurs contrats pour 2023
Le marché du luxe a connu une année 2022 spectaculaire, et ça devrait continuer