La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 699,82
    +361,88 (+1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

BNP Paribas et Deutsche Bank sanctionnées par la BCE pour leurs prêts (trop) risqués aux entreprises ?

PIXABAY

BNP Paribas et Deutsche Bank avaient pourtant été prévenues au mois de mai dernier. Mais visiblement, les deux banques n'ont pas respecté les conseils de la Banque centrale européenne, rapportent Les Échos en s'appuyant sur Bloomberg. La BCE avait en effet alerté il y a six mois, en délivrant des messages de vigilance quant à l'octroi de financements aux entreprises avec effets de levier. Cette technique, appelée "LBO" (leveraged buy-out) en anglais, est une acquisition par emprunt, un rachat d'entreprise par endettement ou encore une prise de contrôle par emprunt.

Or BNP Paribas et Deutsche Bank figuraient parmi les banques les plus engagées dans cette activité risquée, mais lucrative. D'après les informations de Bloomberg, la BCE va donc sévir et exiger des fonds propres plus élevés, car selon la banque européenne, les prêts concernés sont six fois plus importants que les Ebitda des entreprises. "Nous avons demandé aux banques d'imposer des limites à la création de ces expositions, et le montant de ces dernières a en fait augmenté", constate le patron de la supervision bancaire de la zone euro, Andrea Enria.

Après des lettres envoyées aux directeurs généraux, Andrea Enria a expliqué qu'il y aurait cette année "quelques ajouts de capital dans le cadre du processus SREP (examen individuel de chaque banque mené tous les ans par la BCE)". Avant d'ajouter : "Ce ne sont pas des chiffres énormes, mais nous signalons déjà aux banques que nous souhaitons un changement." Au cas par cas, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

EDF écope d'une amende de 600.000 euros après plusieurs plaintes auprès de la Cnil
TikTok doit faire beaucoup mieux pour lutter contre la manipulation de l’information, selon l’Arcom
Kering : Balenciaga dans la tourmente après une campagne mettant en scène des enfants et Kim Kardashian
Société générale : sa filiale ALD augmente son capital pour acquérir LeasePlan
CAC 40 : la Bourse résiste malgré la Chine, mais la Fed souffle le froid