Marchés français ouverture 4 h 18 min
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    29 617,48
    +259,66 (+0,88 %)
     
  • EUR/USD

    1,2160
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 681,12
    +70,47 (+0,25 %)
     
  • BTC-EUR

    48 412,67
    -137,87 (-0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 549,24
    +113,46 (+7,90 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     

Bitcoin, dogecoin, ether... Ce que vous devez déclarer aux impôts

Marie-Eve FRÉNAY
·1 min de lecture
bitcoin
bitcoin

Les cryptomonnaies, au moins fiscalement, portent mal leur nom. En effet, l’administration fiscale ne les considère pas comme des moyens de paiement mais comme des placements. Résultat, de la même manière qu’un actionnaire est taxé sur ses plus-values, une personne qui revend du bitcoin, de l’ethereum ou encore ses dogecoins à un prix supérieur au prix d’achat paie un impôt. En toute logique, donc, les crypto-investisseurs, qui ont profité de l’envolée des cours en 2020 pour récupérer un peu de cash, vont être imposés sur leurs gains. Il en va de même pour ceux qui se sont servis de leur crypto pour acheter un bien payé directement en bitcoin. En revanche, tant que la crypto reste au chaud dans un wallet, elle n’est pas taxée.

En cas de gains nets, le prélèvement correspond alors à 30% de la plus-value (12,8% d'impôts et 17,2% de prélèvements sociaux). Contrairement, aux revenus de placement plus traditionnel, il n’est pas possible de soumettre les plus-values en crypto au barème progressif de l’impôt sur le revenu, généralement intéressant pour les ménages faiblement imposés.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : faut-il encaisser ou placer votre prime d'épargne salariale ?
- Epargne : ce que vous devez savoir avant d'investir sur les matières premières
- Cesu et Pajemploi : les 10 réponses au casse-tête de la déclaration d'avril