Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 917,56
    -2 987,59 (-4,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

Bitcoin à plus de 69 000 dollars : un nouveau record puis un crash éphémère !

Capital

Plus de 60% de gains en un mois. C’est la trajectoire parabolique que suit le bitcoin depuis le lancement des ETF au comptant aux Etats-Unis. De quoi lui permettre de battre son record précédemment établi en 2021 en dépassant ce mardi 5 mars la barre des 69 170 dollars (environ 63 700 euros). Une étape qui intervient 10 jours à peine après une note de la Banque centrale européenne comparant Bitcoin à «un échec».

L'institution monétaire européenne s'est sans doute réjouie de voir la cryptomonnaie, et l'ensemble du marché, s'écrouler dès le record franchi avec un crash fulgurant : en quelques heures, le bitcoin est retombé vers 60 000 dollars. Une chute de plus de 10% provoquant selon Coinglass près d'un milliard de dollars de liquidations sur les marchés à effet de levier, avant de... remonter tout aussi rapidement pour se stabiliser autour des 65 000 dollars.

En dépit de ce mouvement fracassant, souvent un moyen de balayer les traders surendettés par des opérations à effet de levier excessif, de nombreux facteurs semble indiquer que le bitcoin n’en a pas fini avec les records.

En premier lieu, la plupart des comptoirs de vente non publics n’ont plus de stocks de bitcoin à disposition, d’après les relevés du site analytique Glassnode. Cela signifie qu’à l’heure actuelle, l’offre ne satisfait pas la demande.

PUBLICITÉ

Un déséquilibre appelé à se poursuivre puisque le halving, mécanisme automatique inscrit dans le code de bitcoin qui divise par deux tous les quatre ans la création de nouveaux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bitpanda et Leadblock Partners lancent un nouveau fonds de 50 millions d’euros pour les start-up Web3
ETF Bitcoin : 6 milliards de dollars collectés pour le seul mois de février aux Etats-Unis !
Eric Larchevêque (QVEMA, M6) : «Tout mon argent est en bitcoin. Je ne veux pas d’euros, ça m’empêcherait de dormir !»
Vers l’euro numérique à l'horizon 2027 : quels impacts et opportunités pour l'industrie bancaire ?
Bitcoin dépasse les 60 000 dollars, les raisons de l’envolée vers le record historique