Marchés français ouverture 4 h 56 min
  • Dow Jones

    30 046,24
    +454,97 (+1,54 %)
     
  • Nasdaq

    12 036,79
    +156,15 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    26 581,98
    +416,39 (+1,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,1908
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    26 889,99
    +301,79 (+1,14 %)
     
  • BTC-EUR

    15 906,62
    -120,35 (-0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    375,58
    +5,83 (+1,58 %)
     
  • S&P 500

    3 635,41
    +57,82 (+1,62 %)
     

Bien piloter sa gestion hospitalière, un impératif stratégique

Wraptor
·2 min de lecture

Patrick DESOT, Président de Wraptor

Le monde de la santé, à l’image d’autres marchés comme l’industrie et l’énergie fait partie des secteurs stratégiques à l’échelle nationale. Dans ce contexte, force est de constater que ce dernier doit s’appuyer sur des infrastructures performantes, sécurisées et agiles pour s’adapter en continu aux nouveaux usages. Sur ce point, le digital est un allié de poids qui permet de rationaliser les opérations de gestion afin de fluidifier le traitement des opérations.

La place centrale du Système d’Information Hospitalier (SIH)

Comme nous l’avons évoqué, l’informatique est un point stratégique pour les professionnels de santé. En effet, de plus en plus complexe, le SIH doit aujourd’hui pouvoir traiter et automatiser de nombreux processus de gestion. Mais comment faire pour mener à bien un tel projet qui nécessite de prendre en compte des paramètres de plus en plus complexes ? N’oublions pas que le SIH est un assemblage de technologies hétérogènes, de solutions métiers, sans compter la généralisation des sujets liés à la mobilité ou à l’internet des objets. Tous ces éléments sont autant de points structurels à bien intégrer.

L’importance de la donnée et d’une bonne communication applicative

Le traitement de la donnée est à la base du bon fonctionnement du SIH. Ainsi, une bonne agrégation des données dans le but de fluidifier le traitement des opérations courantes est fondamentale. Il s’agit alors de faire communiquer entre eux des applicatifs hétérogènes. Mais cela ne peut se faire aisément faute de s’appuyer sur des dispositifs à l’image des plateformes d’EAI qui permettent de faire ce lien et d’unifier le traitement des opérations.

Il est alors possible d’agréger des données internes au Système d’Information Hospitalier, mais également les flux de données provenant de partenaires externes. Enfin, n’oublions pas le sujet lié au DMP qui doit également être alimenté en données de santé émanant notamment des services hospitaliers.

Assurer une sécurité sans faille en matière d’échange d’informations

Là également, il s’agit d’un sujet sensible notamment en matière d’échanges par messagerie électronique. Sur ce point, une chose est sûre, il est important de respecter des protocoles stricts comme les dispositifs des messageries sécurisées de santé « MSSanté ». Cela permet alors de garantir une réelle sécurité et confidentialité des échanges réalisés. Là encore, la conjugaison de technologies avec la prise en compte de spécificités et de réglementations métiers est un prérequis.

Ces différents éléments mettent en avant qu’il est fondamental de ne pas se tromper dans ses choix technologiques. Les structures hospitalières en pleine mutation doivent donc effectuer les bons choix afin de bâtir des systèmes fiables, performants et évolutifs qui pourront répondre aux nouveaux enjeux du secteur.