Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 910,54
    -375,13 (-0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 371,97
    +59,34 (+4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2370
    -0,0068 (-0,55 %)
     

Comment bien négocier une augmentation de salaire ?

En 2023 en France, plus de la moitié des salariés envisageaient de demander une augmentation de salaire à leur manageur.  - Credit:www.alamy.com / Alamy Stock Photo / Abaca
En 2023 en France, plus de la moitié des salariés envisageaient de demander une augmentation de salaire à leur manageur. - Credit:www.alamy.com / Alamy Stock Photo / Abaca

Bien sûr, il y a la question du sens, des missions stimulantes et du bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Mais ne nous y trompons pas : parmi les préoccupations des salariés, la rémunération tient toujours le haut du panier. D'après la dernière enquête sur les attentes des candidats réalisée par le cabinet de recrutement Robert Half, il s'agit même du critère primordial qui leur fait choisir une entreprise plutôt qu'une autre.

C'est aussi un thème qui cristallise les tensions et les revendications : 41 % des salariés ont ainsi l'impression d'être sous-payés et plus de la moitié envisageaient, en 2023, de demander une augmentation. Sans être pour autant très à l'aise avec la démarche : nombreux sont ceux qui avouent ne pas savoir « combien ils peuvent demander » (52 % des sondés) ni « par où commencer » (45 %), sans compter ceux qui disent se sentir « facilement intimidés » (44 %)…

À LIRE AUSSI Comment réinventer le travail

« Parler d'argent en France reste assez tabou, confirme Benoît Serre, vice-président de l'Association nationale des DRH (ANDRH). C'est en partie lié au fait que la gestion du salaire est très normée, très administrée. C'est presque un sujet qui se traite essentiellement sur le plan collectif. Alors, quand il s'agit de demander une revalorisation individuelle, on a plus de mal. » « Les gens ne sont pas non plus vraiment formés, pendant leurs études, à aborder ces questions, renchérit Ingrid Pieronne, consultante en man [...] Lire la suite