Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 298,06
    +1 268,82 (+2,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 442,29
    -25,81 (-1,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Annulations de vols : quels sont vos droits ?

rbkomar / Getty Images

Vous deviez prendre un avion à Paris Orly ce samedi 25 mai ? Pauvre de vous... A la suite de l'appel à la grève d'un des principaux syndicats de contrôleurs aériens, la direction générale de l'aviation civile a demandé aux compagnies aériennes d'annuler préventivement 70% des vols à Paris-Orly ce samedi. «Les opérateurs aériens doivent réduire leur programme de vols commerciaux pour la journée du 25 mai 2024 de 4h à 21h30 GMT de 70% (...) sur l'aéroport de Paris-Orly», selon une notice pour les missions aériennes (Notam) publiée par la DGAC. Les vols à destination des outre-mers, nombreux au départ d'Orly, ne sont pas touchés par ces demandes d'abattements au nom de la «continuité territoriale», précise l'aviation civile.

Pour nombre d'entre vous, le week-end commence donc dans le stress, les démarches administratives à gérer avec les compagnies aériennes pour espérer être remboursé ou indemnisé relevant bien souvent du casse-tête. Dans le cas de ce samedi 25 mai, n'espérez toutefois pas d'indemnisation car il s'agit d'une grève des contrôleurs aériens, qui relève d'une circonstance extraordinaire, non imputable aux compagnies aériennes, selon le règlement européen. Dans d'autres cas, en revanche, vous avez droit à des indemnisations mais vous l'ignorez souvent. D’après une enquête de l’expert en droit aérien Flightright, consultée en exclusivité par Capital, 35 % des Français interrogés ont déjà subi des retards de vol, 4% des annulations et 8 % de malchanceux ont même connu (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le secteur auto sous pression des résultats et de la Chine en Bourse… Une opportunité ?
CAC 40 : la Bourse de Paris dans le rouge dans l'attente d'une baisse des taux de la Fed
ChatGPT : est-ce que ça vaut encore le coup de payer pour l'utiliser ?
Comment les nouveaux rois de la pharma menacent les géants de la malbouffe
En attente de repreneurs, la situation de The Body Shop se dégrade à vitesse grand V