Marchés français ouverture 2 h 34 min
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • Nikkei 225

    26 511,76
    -642,07 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    0,9639
    -0,0049 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    17 964,23
    +30,96 (+0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    19 595,68
    -291,10 (-1,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    433,39
    -11,15 (-2,51 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     

Auto, habitation, santé… pourquoi toutes les cotisations d’assurance vont bondir en 2023

Klaus Vedfelt - Getty Images

Catastrophes naturelles, prix des pièces détachées et augmentation des dépenses de santé vont faire exploser les primes de vos contrats d’assurance, alerte le cabinet de conseil Facts & Figures.

Les professionnels du secteur n’en faisaient pas mystère : les primes d'assurance auto, habitation et santé vont sérieusement grimper en 2023. D’après le cabinet de conseil Facts & Figures, qui a dévoilé ses projections le 14 septembre, les cotisations devraient bondir de 3 à 5% pour les contrats auto et santé et jusqu’à 8% pour certains contrats habitation. Des estimations plus pessimistes que celles formulées l’année dernière par le même cabinet (3% au maximum). L’ensemble de ces résultats est exprimé en comparaison de 2019, dernière année avant l’irruption de la crise sanitaire qui a bouleversé le marché de l’assurance.

Malgré une possible modération du nombre de kilomètres parcourus par les Français (sous l’effet de la hausse du prix du carburant et du co-voiturage) et la montée en puissance des pièces de réemploi (les pièces d’occasion reconditionnées), les assureurs auto doivent faire faire à une triple contrainte. D’abord, le parc français se transforme, avec la domination croissante des coûteux SUV (à l’achat comme à la réparation), qui représentent désormais 42% des ventes de véhicules neufs. Si en plus de cela leur moteur est hybride ou électrique, comme c’est le cas de plus d’un tiers des véhicules neufs, les accidents sont bien plus onéreux à prendre en charge.

De manière plus générale, l’ensemble des véhicules sont désormais plus valorisés sur le marché grâce aux composants électroniques embarqués. Et la main-d'œuvre nécessaire à leur réparation revient de plus en (...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Assurance habitation : pourquoi vos cotisations pourraient doubler d’ici 10 ans

Prix de l'électricité : ces locataires sont invités à prendre les escaliers au lieu des ascenseurs
Succession, donation : pourquoi la réforme de Macron va prendre du retard
Transports en Ile-de-France : vers une hausse du passe Navigo en 2023
Taxe foncière, TVA, TEOM… les grandes collectivités confrontées à une révolution fiscale
Chèque énergie : qui sont les 12 millions de foyers qui vont en bénéficier ?