Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 931,02
    -41,39 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    15 974,80
    -60,50 (-0,38 %)
     
  • Nikkei 225

    39 208,03
    -31,49 (-0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0842
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    16 536,85
    -253,95 (-1,51 %)
     
  • Bitcoin EUR

    55 341,24
    +2 773,64 (+5,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 075,24
    -2,94 (-0,06 %)
     

Au 1er janvier 2024, le Smic devrait augmenter de plus de 1%

Bénéficiant chaque année d’une hausse mécanique, le Smic va de nouveau augmenter et devrait passer au-dessus des 1 400 euros net pour un temps plein.

Olivier Le Moal/Adobe Stock

Pas de nouveau «coup de pouce», réclame un groupe d’experts. «Les seuls mécanismes de revalorisation automatique préservent le pouvoir d’achat du Smic au regard de la hausse de l’indice des prix à la consommation», assure dans son rapport annuel un groupe d’experts. Au 1er janvier 2024, la revalorisation automatique du salaire minimum en France devrait être de l'ordre de 1,7%. Le Smic net pour un temps plein, actuellement de 1 383 euros, augmenterait ainsi d'environ 23 euros à environ 1 406 euros. «Le groupe d’experts recommande de s’abstenir de tout coup de pouce sur le Smic au 1er janvier 2024.»

Le Smic bénéficie chaque année d'une hausse mécanique, calculée selon deux critères : l'inflation constatée pour les 20% de ménages aux plus faibles revenus et la moitié du gain de pouvoir d'achat du salaire horaire de base ouvrier et employé (SHBOE). «Sur trois années, du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2023, le Smic aura été revalorisé à sept reprises pour un total de 13,5 %», relève le rapport. «Pas coup de pouce, parce que ce n’est pas efficace pour lutter contre la pauvreté, parce que ça pourrait augmenter la pauvreté avec des effets sur l’emploi des personnes fragiles», a déclaré à l'AFP le président du groupe d'experts, l'économiste Gilbert Cette.

La CGT pas d’accord

La secrétaire générale de la CGT Sophie Binet conteste cette analyse, mettant en avant les salaires indexés sur l'inflation en Belgique ou des rémunérations plus élevées dans l'industrie en Allemagne. «Les vrais experts du Smic, ce sont (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Smic : voici les secteurs qui ne sont pas en règle sur les bas salaires et menacés de sanction

Code RH - RSE et gestion des séniors le mécénat de compétences
Posséder un badge au travail signifie-t-il être espionné?
Pourquoi le chômage des seniors est-il un «immense gâchis» ?
Visite médicale au travail : quelles obligations pour le salarié ?
Pilote de ligne depuis un an, Vincent nous dévoile ses jolis revenus