La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 272,36
    -151,18 (-0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Un astéroïde “potentiellement dangereux” va frôler la Terre vendredi

Son nom scientifique est 7335 (1989 JA). Il s'agit d'un astéroïde "potentiellement dangereux" qui va frôler la Terre ce vendredi 27 mai, explique Le Point. Plus gros des petits corps du système solaire à nous frôler en 2022, il ne va cependant pas toucher la Terre puisqu'il passera à quatre millions de kilomètres : c'est dix fois le voyage entre la Terre et la Lune. Mais son envergure reste impressionnante : 1,8 km de diamètre, c'est cinq fois la hauteur de la Tour Eiffel, rappellent nos confrères. Assez connu des scientifiques, il devrait donc "frôler" la Terre vers 16h26 même si le terme est quelque peu exagéré. C'est l'Américaine Eleanor Helin qui l'a découvert en 1989 depuis l'observatoire de l'US Palomar (Californie), tient à rappeler Ouest-France.

De son côté, la Nasa explique qu'il fait partie des "objets potentiellement dangereux" du fait du rapprochement de son orbite et celle de notre planète à moins de 7,5 millions de kilomètres. Faisant partie de la famille des Apollo, qui regroupe des "astéroïdes géocroiseurs", il ne présente aucune menace. Car comme le souligne Patrick Michel dans Ouest-France, le spécialiste des astéroïdes au Centre national de recherche scientifique (CNRS), "90% des objets d'une taille supérieure à un kilomètre […] sont connus".

Aujourd'hui, tous ces astéroïdes sont bien répertoriés, et "nous ne sommes menacés par aucun d'entre eux pendant un siècle minimum", tient-il à rassurer. Déjà observé au mois de mars, il se déplace tout de même à 76.000 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Saisies d’avoirs criminels : un jackpot record pour l’État français
Streaming : la bulle SVOD va-t-elle exploser ?
Danger : la France dans le piège de la spirale “inflation-salaires”
Présidentielle : la somme qu’il manque à Valérie Pécresse pour éponger sa dette de 5 millions
La Chine s'estime "calomniée" par le discours de Blinken

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles