La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 751,61
    +212,88 (+0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,1955
    +0,0037 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    28 497,25
    +43,97 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    52 768,60
    +2 012,87 (+3,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 351,64
    +57,64 (+4,45 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     

Assurance vélo et trottinette électrique : les Français ont tout faux

Samuel AUFFRAY
·1 min de lecture
Gros plan sur une trottinette électrique
Gros plan sur une trottinette électrique

Etes-vous bien assuré ? C'est à cette question qu'a tenté de répondre une étude (1) commandée par l'assureur Allianz, notamment pour mieux adapter ses offres aux nouvelles formes de mobilité que sont le vélo ou les trotinettes électriques. Leur vente a explosé de 105% depuis deux ans.

Premier constat, deux tiers des sondés ont des connaissances approximatives sur les assurances requises pour chaque type de véhicule et ce qu’elles couvrent. Le coût des dommages corporels du conducteur, dont le montant ne cesse d'augmenter année après année (4% en moyenne chaque année depuis 2010), avec des pics au-dessus du million d'euro lorsque celui-ci est jeune et l'invalidité importante, n’est pas anticipé, et nombreux sont ceux qui se croient bien assurés.

En fait, si la quasi-totalité des Français connaissent l’obligation de s'assurer pour couvrir les dommages causés à autrui au volant de sa voiture personnelle, le flou demeure pour les autres types de véhicules ou pour les nouvelles solutions de mobilité.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Location longue durée : les effets pervers de la LLD, pire que le leasing pour votre portefeuille
- Crédit conso, frais bancaires, compte courant… 3 bonnes nouvelles à venir ?
- Frais d'incidents : ce pactole que vous cache votre banque