Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 035,69
    -3 380,57 (-5,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

Assurance de téléphone portable : méfiez-vous des garanties proposées par votre opérateur

Westend61 / Getty

Les litiges concernant les assurances affinitaires pullulent. En 2022, leur nombre a bondi de 80%, un record selon la Médiation de l’assurance, l’organisme qui assiste les particuliers lorsqu’ils rencontrent des difficultés avec leur assureur. Les opérateurs téléphoniques sont particulièrement pointés du doigt par l’ACPR, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution - le gendarme du secteur de l’assurance -, puisqu’ils représentent à eux seuls 12% des litiges.

En cause notamment, le manque de clarté des conseillers. Face à cela, l’ACPR enjoint les opérateurs de mieux informer leurs clients, en instaurant pour chaque assurance affinitaire souscrite «l’envoi d’une lettre de bienvenue qui reprend les caractéristiques du contrat et qui détaille la marche à suivre pour effectuer sa renonciation». Car avec des commissions de l’ordre de 40% - et qui peuvent atteindre 75% s’ils sont soumis à objectif -, les conseillers en téléphonie ont en effet tout intérêt à se montrer volontairement flous sur l’étendue des garanties du contrat proposé et à forcer la main de clients peu attentifs aux produits qu’ils souscrivent.

Pire, bien souvent, les clients n’ont même pas conscience d’avoir souscrit une assurance affinitaire auprès de leur opérateur. Au moment de l'achat du téléphone, le vendeur peut proposer une assurance supplémentaire pour couvrir les dommages accidentels ou la perte du téléphone. Présentant cette assurance comme une garantie de protection étendue, le conseiller peut alors (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Investissement immobilier : pourquoi le rendement des SCPI va grimper en 2024
Tarifs des consultations : la carte de France des médecins non conventionnés avec l'Assurance maladie
Trois enfants lésés par leur père, la banque condamnée à les rembourser
Les filles reçoivent toujours moins d'argent de poche que les garçons
Assurance vie : les supports à privilégier pour booster sensiblement les rendements de votre contrat