La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 652,48
    -284,62 (-1,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Assurance récolte : Emmanuel Macron promet une "simplification"

Pixabay

Emmanuel Macron a annoncé vendredi 9 septembre une "simplification" des règles du nouveau système d'assurance récolte, confirmant un engagement de l'État à hauteur de 600 millions d'euros et un probable seuil d'indemnisation à 20 % de pertes, pour mieux protéger les agriculteurs face aux risques climatiques. "Je vous confirme les 600 millions d'euros (…). L'État va plus que doubler sa contribution totale au système, à 600 millions d'euros", a déclaré le président de la République lors d'une rencontre avec de jeunes agriculteurs dans le Loiret.

"On va essayer de simplifier les règles, et de tenir, ce que j'ai compris comme étant ce sacro-saint 20, 70, 90. Et de permettre, y compris aux filières qui étaient à 25 % sur la franchise, d'aller aux 20 % pour créer un appel d'air et une vraie attractivité de ce système d'assurance", a déclaré le chef de l'État. Le triptyque "20, 70, 90" correspond précisément aux demandes des agriculteurs.

Le syndicat majoritaire FNSEA a plaidé sans relâche pour un seuil de "déclenchement" de prise en charge à 20 % de pertes de production (contre les 25 % qui étaient en discussion), pour le subventionnement à 70 % des cotisations d'assurance (contre 65 % actuellement) et pour une indemnisation des catastrophes, prévue dans le cadre de la solidarité nationale, à hauteur de 90 %. Ces trois chiffres correspondent aux trois étages du nouveau "régime universel d'indemnisation" qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2023, avec un premier niveau relevant de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Médicaments : le plan de l'Assurance maladie pour lutter contre les fausses ordonnances
"Une gauche du travail, et pas des allocs" : bisbilles au sein de la Nupes, Mélenchon recadre Roussel
Arnaque à la fiente de pigeon : une retraitée se fait dérober un collier de luxe
Arnaque à l'Assurance maladie : un taxi détourne une fortune en faux transports de malades
Denormandie, Castex, Buzyn… Quel est le nouveau job des ex-ministres de Macron ?