La bourse ferme dans 4 h 23 min
  • CAC 40

    6 224,80
    +16,22 (+0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 987,52
    +11,24 (+0,28 %)
     
  • Dow Jones

    33 730,89
    +53,62 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1969
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 746,40
    +10,10 (+0,58 %)
     
  • BTC-EUR

    52 048,49
    -1 743,88 (-3,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 362,26
    -13,52 (-0,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,99
    -0,16 (-0,25 %)
     
  • DAX

    15 251,27
    +42,12 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    6 975,97
    +36,39 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    13 857,84
    -138,26 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    4 124,66
    -16,93 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • GBP/USD

    1,3773
    -0,0008 (-0,06 %)
     

Assurance-chômage, climat... Le difficile "en même temps" d'Emmanuel Macron

·1 min de lecture

Le "en même temps" d'Emmanuel Macron est malmené et la presse française s'en fait l'écho lundi matin. Pour L'Opinion, la réforme de l'assurance-chômage illustre cette périlleuse tentative d'équilibrisme. "A force d'en adoucir les contours, [Emmanuel Macron] en perd la précision, tout en mécontentant patronat et syndicats". Comme l'expliquait le JDD dimanche, cette réforme deux fois ajournée est à nouveau sur les rails. Un décret sera présenté mardi aux syndicats et publié en mars pour une application cet été.

Assurance-chômage : la réforme est relancée, mais mécontente patronat et syndicats

Face aux conséquences économiques et sociales de la pandémie, la réforme a été amendée. "L'allocation ne pourra pas être inférieure à un plancher", explique le quotidien libéral, qui juge que "c'était socialement et politiquement nécessaire : il est difficile de déplorer les difficultés des jeunes, de prendre des mesures contre la précarité et, parallèlement, de mener une réforme qui réduit les revenus de ces personnes, souvent les mêmes."

Le système de bonus-malus pour les entreprises qui recourraient trop aux contrats courts est maintenu, mais sa date d'entrée en application est encore inconnue. Le patronat est opposé à cette mesure, indique L'Opinion, "mais le gouvernement sait que les syndicats, à l'inverse, tiennent farouchement à la seule mesure qui frappe les entreprises".

La majorité est prise "entre deux feux" sur le climat

Alors que les membres de la Convention citoyenne pour le cl...


Lire la suite sur LeJDD