La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 319,88
    -117,37 (-0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Assurance auto : vers un recours plus fréquent aux pièces de réemploi pour réparer les voitures

Une voiture accidentée
Une voiture accidentée

D'occasions ou recyclés, ces pare-choc, rétroviseurs ou pièces de carrosseries sont utilisés pour réparer un véhicule endommagé. On appelle cette pratique, réalisée avec l'accord de l'assuré propriétaire de la voiture, le recours aux pièces de réemploi. France Assureurs (FA), qui regroupe une large partie de la profession, salue la progression de cette pratique dans le pays mais veut aller plus loin car elle reste limitée : « seulement 3% des pièces remplacées dans le cadre des sinistres couverts par les assureurs », écrit l'organisme dans une note de position.

On observe toutefois que ce taux s'élève à 8% pour les véhicules entre 10 et 15 ans et à 20% pour les véhicules de plus de 15 ans. FA insiste sur « l'intérêt environnemental, en lien avec l'économie circulaire » des pièces de réemploi qui permettent en plus de mieux maîtriser le coût de la réparation.

Un élément important quand le prix des pièces détachées grimpe régulièrement : selon Sécurité et Réparation Automobile (SRA), un organisme proche des assureurs, le prix des pièces de rechange des voitures a flambé de 5,8% en 2020 (+7% pour Peugeot, +2% pour Renault et +7% pour Citroën). Cet argument est aussi souvent mis en avant pour justifier la hausse du prix des cotisations d'assurance auto.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : frais réels ou abattement de 10%, quelle est la meilleure option ?
- Fortuneo : Fosfo ou Gold Mastercard, quelle carte bancaire choisir ?
- Ticket resto : un plafond à 19, 29 ou 38 euros à partir du 1er juillet ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles