La bourse ferme dans 7 h 11 min
  • CAC 40

    6 238,93
    -114,01 (-1,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 616,12
    -74,62 (-2,02 %)
     
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0490
    +0,0024 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 810,10
    -5,80 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    27 829,19
    -840,01 (-2,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,01
    -20,67 (-3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,65
    +0,06 (+0,05 %)
     
  • DAX

    13 737,97
    -269,79 (-1,93 %)
     
  • FTSE 100

    7 293,12
    -144,97 (-1,95 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • HANG SENG

    20 120,60
    -523,68 (-2,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2383
    +0,0041 (+0,33 %)
     

Assurance auto : voici les régions où il ne faut pas habiter pour faire des économies

·1 min de lecture
voiture
voiture

Si les tarifs français d'assurance auto ont augmenté de 16% entre 2010 et 2020, ils se sont stabilisés entre 2020 et 2021 pour atteindre une moyenne de 611 euros par an. C'est du moins ce que pointe l'étude annuelle du comparateur Assurland, relayée mercredi 20 avril par nos confrères de L'Argus.

Cette stabilisation est en partie due à la crise sanitaire et aux restrictions de circulation, qui ont entraîné une baisse des accidents mortels sur les routes de l'Hexagone. Selon Assurland, cette tendance devrait d'ailleurs perdurer en 2022.

Le comparateur pointe toutefois du doigt les disparités qui subsistent, notamment, en fonction de l'emplacement géographique. Ainsi, l'Ile-de-France conforte sa position de région la plus chère de France avec une augmentation des primes de 5,3% en un an. Elle est la seule région à avoir vu le nombre de morts sur ses routes augmenter de 9% en 2021.

Selon l'étude, les Franciliens doivent donc dépenser 729 euros en moyenne pour leur assurance auto contre 642 euros pour les Provençaux, 616 euros pour les Auvergnats, 611 euros pour les habitants des Hauts-de-France, 572 euros pour les Occitans, et 540 euros pour les Normands.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Présidentielle : pourquoi les banques boudent les politiques
- Fiscalité de l'épargne : pourquoi la flat tax va rester inscrite dans le marbre
- Orange Bank : jusqu'à 130 euros offerts pour les offres premium

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles