La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    28 464,08
    +527,09 (+1,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Assistance. Le monde au secours de l’armée libanaise

·1 min de lecture

Les pays donateurs ont convenu d’une aide d’urgence aux forces armées du Liban, considérées comme l’un des derniers piliers de la nation, en pleine déliquescence.

“La communauté internationale au chevet de l’armée libanaise”, titre ce vendredi 18 juin le quotidien libanais francophone L’Orient-Le Jour, au lendemain d’une conférence, présidée par la France, dont l’objectif était de rassembler une aide d’urgence pour les forces armées du pays, qui souffrent, comme le reste de la société, de la grave crise économique qui frappe le Liban.

Cet événement vise à apporter à l’armée libanaise une aide humanitaire, réservée généralement aux pays en guerre ou en proie à des catastrophes naturelles.”

À lire aussi: Verbatim. Vers une mise sous tutelle internationale du Liban ?

En effet, l’effondrement de la livre libanaise a “fait fondre les salaires” des soldats, qui ne touchent désormais plus que l’équivalent de 80 dollars par mois, mais également le budget de l’armée, menaçant tout simplement sa “capacité opérationnelle”, explique L’Orient-Le Jour.

Ainsi, l’armée a formulé ses besoins en pièces détachées pour la maintenance des équipements, en carburant, en médicaments et même en denrées alimentaires. Depuis l’été dernier, rappelle le journal libanais, l’armée ne sert plus de viande dans les repas proposés aux soldats en raison de la flambée des prix.

Confiance

Lors de cette visioconférence, à laquelle ont participé des représentants des pays membres du Groupe international de soutien au Liban,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles