Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 775,61
    +686,94 (+1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 387,69
    +56,80 (+4,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Attention à l’arnaque au colis, cette vieille escroquerie qui refait surface

Attention à l’arnaque au colis, cette vieille escroquerie qui refait surface (Getty Images)

La gendarmerie de Haute-Saône met en garde cette semaine contre l’arnaque du SMS au colis sans affranchissement. Explications.

“Nous avons essayé de livrer votre colis mais il n’y a aucun affranchissement. Suivez les instructions ici”. Vous êtes nombreux à avoir reçu ce SMS qui vous invite à régler des frais d’affranchissement pour pouvoir réceptionner un colis. Très répandue habituellement à l’occasion des fêtes de fin d’année, l’arnaque revient en force depuis plusieurs semaines. La crise du coronavirus a provoqué une explosion des colis à La Poste. Conséquence : des petits malins tentent de profiter de la situation pour vous soutirer de l’argent.

La gendarmerie alerte sur Facebook

Comme expliqué à de maintes reprises sur Yahoo, l’escroquerie prend la forme d’un phishing. Le but des escrocs ? Amener le client sur une fausse page en lui demandant de fournir ses coordonnées bancaires.

PUBLICITÉ

Sur Facebook, la gendarmerie de la Haute-Saône prévient : “Même si comme nous vous êtes impatients de recevoir vos colis, ne rappelez pas et ne cliquez pas sur ce genre de lien. Leur but est de vous faire souscrire un abonnement mensuel”. En cliquant pour accepter les conditions générales de vente (que vous ne lisez pas comme nous tous), vous acceptez de vous abonner à des services bidons facturés une fortune.

Pour éviter tout problème, ne cliquez pas sur un lien lorsque celui-ci vous semble douteux. Si vous réglez un achat en ligne et que vous devez donc fournir des informations relatives à votre carte bancaire, vérifiez que vous le faites sur un site sécurisé avec le cadenas dans la barre d’adresse. Enfin, si vous pensez avoir été victime d’une arnaque ou d’une tentative d’arnaque par phishing, signalez-le aux autorités compétentes sur signal-spam.fr.