Publicité
Marchés français ouverture 13 min
  • Dow Jones

    38 989,83
    -97,57 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    16 207,51
    -67,39 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    40 097,63
    +186,83 (+0,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0847
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    16 146,51
    -449,46 (-2,71 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 362,85
    +2 202,12 (+3,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 130,95
    -6,13 (-0,12 %)
     

Argent de poche : les inégalités se creusent entre garçons et filles

argent de poche - © KOTO - stock.adobe.com
argent de poche - © KOTO - stock.adobe.com

Les inégalités d'argent entre les hommes et les femmes commencent-elles dès le plus jeune âge ? Alors que selon les données d'Eurostat, les femmes percevaient en 2020 en France un salaire inférieur de 15,8% à celui des hommes, les jeunes filles ne sont pas épargnées par ces différences de traitement quand on parle d'argent de poche.

Un sondage (1) montre qu'entre 10 et 18 ans, les garçons ont le droit en moyenne à 87 euros par mois, contre 79,50 euros pour les adolecentes. Une différence de 9,5% qui représente tout de même 7,50 euros par mois, soit 90 euros à l'année.

Selon Pixpay, à l'origine de ce sondage, l'écart se creuse même encore plus fortement chez les 16-18 ans pour atteindre 204 euros par an. Comment expliquer cette différence ? Selon Pixpay, si les filles demandent légèrement plus (1,20 euro en moyenne) que les garçons, elles sollicitent plus rarement de l'argent de poche.

Les mères donnent l'argent de poche

Mais les choses pourraint changer à l'initiative des mères. Car si les pères se montrent plus généreux lorsqu'il s'agit de donner (+5,40 euros en moyenne), l'argent de poche est distribué par les mères dans 72% des cas.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Livret A, assurance vie, épargne retraite... Et si vous pouviez récupérer un trésor oublié sans le savoir ?
- Bourse : le CAC 40 s'envole à plus de 7 400 points, faut-il tout vendre sans attendre ?
- Le crédit immobilier a-t-il touché le fond ?