La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    28 270,26
    +136,77 (+0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Après la supernova, voici la micronova

·1 min de lecture
Vue d'artiste d'une micronova dans un système binaire
Vue d'artiste d'une micronova dans un système binaire

Pour la première fois, des astronomes ont découvert une micronova : des explosions d’étoiles un million de fois moins puissantes que les supernovae bien connues. Elles sont donc plus difficiles à détecter, mais pourraient être très nombreuses.

La supernova, c’est un peu le bouquet final pour une étoile. C’est le feu d’artifice qui se produit à la fin de la « vie » de celle-ci, lorsqu’il n’y a plus assez d’éléments pour produire la fusion nucléaire nécessaire. Tous les atomes sont alors éjectés dans une gigantesque onde de choc. Une décharge d’énergie telle que la lumière qui en résulte peut rester visible durant plusieurs mois.

Mais des chercheurs, qui ont scruté le ciel avec le Very Large Telescope au Chili, ont été témoins d’un autre phénomène ressemblant à celui-ci, mais en plus petit. Une explosion plus brève, plus modeste, plus insaisissable, qu’ils ont nommée micronova. « Ce que nous avons vu, raconte à Numerama le principal auteur de la découverte, Simone Scaringi, c’est une série d’explosions thermonucléaires à la surface d’une naine blanche. Le même phénomène que les supernovae, mais en plus petit. »

L’astronome de l’Université de Durham a publié ses résultats dans une étude parue dans Nature le 20 avril 2022. Il s’y intéresse à TV Columbae, un système binaire composé d’une naine blanche (une étoile « morte » dont il ne reste plus que le cœur) et d’un compagnon (certainement une étoile,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles