Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 656,85
    +294,19 (+0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 445,58
    -22,52 (-1,53 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Apple : l’iPhone pourra servir de terminal de paiement, en France

Kévin Comte / Capital

Apple lance en France ce mardi 14 novembre un service qui transforme un iPhone en terminal de paiement, permettant à un commerçant d'accepter des transactions sans contact par carte bancaire ou smartphone, un nouveau créneau pour le géant américain. Avec ce service «tap to pay», Apple rejoint les nouveaux concurrents des terminaux de paiement classiques, allant des boitiers bon marché des groupes britannique SumUp, suédois Zettle ou américain Square, aux applications qui transforment les smartphones Android en terminaux de paiement, lancées notamment par Zettle et Square en 2022 et 2023.

Le groupe américain a déjà lancé ce service dans plusieurs pays depuis le début de l'année, dont les États-Unis, le Brésil, l'Australie, le Royaume-Uni et les Pays-Bas. C'est une nouvelle incursion dans les services financiers, près de dix ans après le déploiement de sa solution de paiement Apple Pay, lancée en 2014. «Comme avec Apple Pay, Apple n'a aucune information sur ce qui est acheté ou sur la personne qui a effectué l'achat», précise le groupe, qui négocie avec des banques françaises partenaires. Ce service sera compatible avec les cartes sans contact des principaux réseaux comme American Express, Discover, Mastercard et Visa, et Apple négocie pour la prise en charge, dans les semaines à venir, de CB (Cartes Bancaires), réseau le plus utilisé en France.

Les géants américains de la tech s'intéressent de près au marché des paiements, ce qui inquiète les banques. «La concurrence très claire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Après Coca-Cola, Yoplait va également demander une hausse de ses prix
La reprise par Italpizza, quelles conséquences pour les salariés de l'usine Buitoni de Nestlé ?
Eramet : acquisitions de concessions minières de lithium au Chili, projets à l’étude en Alsace
CAC 40 : la Bourse attend au tournant les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis, Clariane dans la tourmente
Grève des livreurs Uber Eats : vous allez devoir vous armer de patience si vous passez commande début décembre