Publicité
La bourse ferme dans 5 h 58 min
  • CAC 40

    7 945,35
    -11,06 (-0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 897,91
    -15,01 (-0,31 %)
     
  • Dow Jones

    38 989,83
    -97,57 (-0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0855
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • Gold future

    2 135,40
    +9,10 (+0,43 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 694,81
    +1 663,48 (+2,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,42
    -0,32 (-0,41 %)
     
  • DAX

    17 680,97
    -35,20 (-0,20 %)
     
  • FTSE 100

    7 623,82
    -16,51 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 207,51
    -67,39 (-0,41 %)
     
  • S&P 500

    5 130,95
    -6,13 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    40 097,63
    -11,57 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    16 162,64
    -433,33 (-2,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,2685
    -0,0009 (-0,07 %)
     

Apple sur le fil du rasoir en Bourse, le fabricant de l’iPhone inquiète

Rokas - stock.adobe.com

Apple est au bord du précipice, en Bourse. Du point de vue de l’analyse technique (analyse graphique et mathématique de l’évolution des cours), l’action du fabricant de l’iPhone et du Mac, attendue en forte baisse à l’ouverture de la séance de Bourse, menace d’enfoncer l’importante zone de support de 179,42-182,65 dollars, point de passage de soutiens graphiques horizontaux majeurs et de la moyenne mobile à 200 jours (trajectoire, actualisée en permanence, de la moyenne des 200 derniers cours de clôture, qui avait déjà bien joué, à deux reprises en janvier, son rôle de support haussier dynamique).

Si cela devait se produire (de façon nette, avec une confirmation de ce signal négatif en clôture de séance), on pourrait a priori redouter une forte accélération à la baisse sur l’action de la firme de Cupertino (voir graphique ci-après sur l’évolution des cours d’Apple et le gros support en question). Apple n’a pourtant pas démérité sur les derniers mois de 2023. Au dernier trimestre, l’activité a en effet réussi à renouer avec la croissance après quatre trimestres de baisse, tandis que les ventes d'iPhone, à près de 70 milliards de dollars, ont été meilleures que prévu, note eToro.

Hélas, le plongeon marqué des ventes en Chine et la faiblesse de la division services alimentent les craintes sur les perspectives de profits d’Apple. eToro redoute à cet égard une intensification de la pression concurrentielle en Chine (un des marchés les plus significatifs pour le groupe), si bien que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : CAC 40, Stellantis, Orange, Crédit agricole, M6… au programme de Momentum cette semaine
Nestlé : entre mensonges sur l'eau et cessions à répétitions, où va le groupe ?
Auchan : coup de théâtre, un ancien de Système U est nommé directeur général
«Qui veut être mon associé ?» : ce que vous ignorez peut-être sur les nouveaux candidats
Cette entreprise de pompes funèbres vendait des cadavres à 1 200 euros l’unité… à des universités de médecine