La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 896,49
    -157,45 (-0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,0813
    -0,0098 (-0,90 %)
     
  • Gold future

    1 878,10
    -52,70 (-2,73 %)
     
  • BTC-EUR

    21 668,79
    -488,84 (-2,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,19
    -0,67 (-0,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,30
    -2,58 (-3,40 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 023,60
    -177,22 (-1,45 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Les ambitions chinoises font peur à la Nasa

Pixabay

Voir la Chine poser avant les Etats-Unis un pied sur la Lune... Voilà ce que craint Bill Nelson, le patron de la Nasa, interviewé par Politico, le 1er janvier 2023, au sujet de la compétition qui fait rage entre les deux pays. "C'est un fait : nous sommes dans une course à l'espace", a expliqué l'ancien astronaute à nos confrères. Selon ce dernier, les deux prochaines années seront déterminantes.

L'ancien sénateur de Floride prévient : "Nous ferions mieux de veiller à ce que [la Chine] ne parvienne pas à un endroit sur la Lune sous le couvert de la recherche scientifique. Et il n'est pas exclu qu'ils disent : 'Ne vous approchez pas, nous sommes là, c'est notre territoire'", citant en exemple celui des îles Spratly dans la mer de Chine méridionale, où Pékin a établi de manière controversée des bases militaires.

La Nasa a fait un grand pas il y a près d'un mois, sa capsule spatiale Orion sans équipage ayant fait le tour de la Lune avec succès. Elle compte établir une présence humaine sur la Lune à compter de 2025. En parallèle, la Chine a annoncé son objectif d'y faire atterrir des astronautes d'ici la fin de la décennie. La Chine développe aussi "des systèmes spatiaux susceptibles de menacer les satellites américains", s'est également alarmé le chef de la Nasa. Elle lançait il y a peu son 10e équipage vers sa station spatiale Shenzhou. "Les progrès qu'ils ont réalisés ont été stupéfiants – d'une rapidité stupéfiante... Il est tout à fait possible qu'ils puissent nous rattraper (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Mercato : Bellingham, Mbappé... voici les footballeurs les plus chers du monde, selon le CIES
CAF : adresse, revenus… Les données personnelles de 10.000 personnes ont fuité sur Internet
Hausse des prix de l’électricité : tous les Français ne seront pas logés à la même enseigne
Classement des compagnies aériennes les plus sûres : Air France ne figure pas dans le Top 20
Vers une hausse du tarif de la consultation de médecine générale sur un principe "donnant/donnant" ?