Publicité
Marchés français ouverture 8 h 45 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0862
    +0,0013 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 089,81
    +949,68 (+1,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 497,18
    +12,98 (+0,87 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Alpes-Maritimes : un homme condamné pour avoir détourné 100 000 euros d'aides destinées à son fils handicapé

L'affaire a récemment été jugée au tribunal correctionnel de Nice (Photo : Getty Images) (Getty Images)

Récemment jugé par le tribunal correctionnel de Nice, l'individu a été condamné à restituer l'intégralité des pensions indûment récupérées.

Sans le moindre scrupule, il a spolié sa progéniture pour s'enrichir personnellement. Un septuagénaire résidant dans la région de Nice (Alpes-Maritimes) a récemment été condamné en justice pour avoir détourné à son profit plusieurs dizaines de milliers d'euros de pension censés revenir à son fils, lourdement handicapé depuis un accident de la route survenu en 1993.

D'après les informations recueillies par Nice Matin, la victime est depuis ce drame hospitalisée en permanence dans une institution de Menton, en raison d'importantes séquelles physiques et psychologiques. Ses parents ont donc été officiellement mandatés pour recevoir et gérer pour lui les rentes de l'assurance et l'allocation adulte handicapé (AAH) qui lui sont versées depuis trente ans.

Une gestion "clairement malhonnête"

Au fil des années, son père a cependant pris la fâcheuse habitude de s'approprier les 3000 euros qui étaient versés chaque mois pour son fils sur son propre compte bancaire. En témoigne notamment le train de vie récent du septuagénaire, nettement supérieur à ce que devrait normalement lui permettre sa pension de retraite et qu'il a été incapable de justifier lors de son passage devant le tribunal correctionnel de Nice.

PUBLICITÉ

Évoquant une gestion "clairement malhonnête" des revenus du fils de l'accusé, la justice a estimé à 100 000 euros le préjudice subi par l'adulte handicapé. Finalement jugé coupable d'abus de faiblesse, le père indigne a été condamné à 18 mois de prison avec sursis probatoire de deux ans, ainsi qu'à reverser l'intégralité des sommes illégalement perçues. Comme l'indique Nice Matin, la présidente du tribunal a par ailleurs averti le prévenu qu'il écoperait d'une peine de prison ferme s'il ne remboursait pas son fils.

VIDÉO - Arnaque aux faux SMS de l'Assurance maladie : les escrocs utilisaient du matériel réservé aux espions