La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 600,92
    -228,88 (-1,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Comment Al Gore a fait fortune avec ses sociétés engagées pour le climat

Wikimedia Commons

330 millions de dollars, l'équivalent de 303 millions d'euros, glanés grâce à la "crise climatique". Selon le tabloïd britannique Daily Mail, le lauréat du prix Nobel de la paix en 2007 et ancien vice-président des Etats-Unis, Al Gore, a fait fructifier sa société d'investissements dans les énergies vertes, créée dans la foulée de sa défaite aux élections américaines en 2000.

Battu de justesse par George Bush en 2000, Al Gore, 74 ans, s'est reconverti comme l'un des principaux représentants de la cause climatique. Il a traduit ses convictions par la création de Generation Investment Management, une société de fonds d'investissement spécialisée dans le développement durable. L'entreprise a généré environ 218 millions de dollars, soit 200 millions d'euros entre 2008 et 2011.

Outre ses actifs, l'homme d'affaires distille des conférences à travers le monde pour alerter sur les conséquences du changement climatique, à l'image de son discours au Forum de Davos, en Suisse, le 18 janvier. Devant un parterre de politiques et d'hommes d'affaires, Al Gore avait évoqué la possibilité de voir un milliard de personnes fuir leur pays en raison du changement climatique.

"Regardez la xénophobie et la tendance politique autoritaire qui ont émergé après seulement quelques millions de réfugiés (climatiques). Que se passera-t-il quand ils seront un milliard ? Nous perdrons notre capacité à gouverner dans ce monde", avait-il alerté, dans des propos repris par le HuffPost, citant l'AFP.

A lire aussi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Panama papers, Paradise Papers... voici les sommes récupérées par le fisc français grâce aux révélations de la presse
Fonction publique : les propositions d'une association pour plus de diversité sociale
Comment réussir à vendre votre logement sans intermédiaire, ce que contiendrait le panier anti-inflation… Le flash éco du jour
Raids machistes, harcèlements... Le sexisme à des niveaux alarmants en France selon un rapport
Une mère et ses deux enfants menacés d'expulsion après avoir sous-loué leur HLM sur Airbnb